Des dizaines de blessés à l’extérieur de la zone verte de Bagdad alors que des affrontements éclatent à propos des résultats des élections en Irak (VIDEOS) – RT World News

0
41

Au moins 125 personnes ont été blessées dans de violents affrontements entre les forces de l’ordre irakiennes et des manifestants, alors que des foules en colère tentaient de prendre d’assaut la zone verte fortifiée de Bagdad.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montraient des manifestants alléguant une fraude lors des récentes élections législatives, bombardant les forces de sécurité de pierres. Des officiers portant des tenues anti-émeute et armés de boucliers ont répondu avec des gaz lacrymogènes, selon les médias locaux.

Une foule d’environ 300 manifestants aurait tenté de pénétrer dans la zone verte fortement fortifiée, abritant des bâtiments du gouvernement irakien et des ambassades étrangères – y compris le complexe diplomatique américain – mais n’y est apparemment pas parvenu.

Les manifestants ont également installé des tentes pour un sit-in près de la zone. Le campement aurait été incendié vendredi soir.

Des vidéos montraient des quartiers de Bagdad en feu et couverts de fumée provenant d’énormes incendies de rue.

Des bruits de coups de feu peuvent également être entendus sur certaines des vidéos, bien que leur source ne soit pas claire. Reuters et Al Jazeera ont rapporté que la police a tiré à balles réelles en l’air pour disperser les manifestants rassemblés.

Les manifestants seraient des partisans des partis chiites pro-iraniens qui ont subi de lourdes pertes lors des dernières élections législatives du 10 octobre. Les partis ont contesté les résultats, alléguant des fraudes électorales et en particulier des irrégularités dans le dépouillement des bulletins de vote. Cependant, la commission électorale irakienne a déjà rejeté la plupart des 1 300 appels soumis par un groupe de coordination d’organisations chiites.

En attendant la publication du résultat final du vote, les manifestants sont descendus dans la rue vendredi, le considérant comme “la dernière chance pour le gouvernement [and the] commission électorale de procéder à un recomptage de tous les votes », selon Al Jazeera.

Les affrontements et les émeutes se sont apparemment poursuivis dans la nuit, alors que des vidéos sur les réseaux sociaux montraient des manifestants érigeant des barricades et y mettant le feu, ainsi que des voitures garées en feu.

Des informations non confirmées ont fait état d’au moins deux décès parmi les manifestants, mais les rumeurs n’ont pas été confirmées par le ministère irakien de la Santé. Dans un communiqué publié vendredi, le ministère a insisté sur le fait que la plupart des 125 blessés étaient des agents de sécurité et des forces de l’ordre, notant que seuls 27 des blessés étaient des civils.

Aucune blessure par balle et aucun décès n’ont été signalés, a affirmé le ministère, ajoutant que la plupart des blessures étaient “légère à modérée.”

Le Premier ministre irakien Mustafa al-Kadhimi a ordonné une enquête sur les violences de vendredi.

Les élections anticipées tenues le mois dernier étaient une réponse aux manifestations massives de 2019 contre la corruption, la médiocrité des services et le chômage. Le vote a vu plusieurs partis chiites perdre leur soutien, mais les gains les plus importants ont été réalisés par une force politique dirigée par un religieux chiite influent Muqtada al-Sadr, qui a remporté 73 sièges au parlement sur un total de 329. Le bloc d’Al-Sadr est maintenant devrait rechercher des partenaires de coalition pour former un nouveau gouvernement.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici