Un candidat français anti-OTAN agressé lors d’un premier rassemblement (VIDEO) — RT World News

0
311

Un homme s’est jeté sur l’espoir présidentiel d’extrême droite Eric Zemmour, l’attrapant par le cou alors que Zemmour était sur le point de lancer son premier événement de campagne. L’événement a été entaché d’échauffourées entre ses partisans et des militants antiracistes.

Zemmour se dirigeait vers la scène de son premier événement de campagne dans la banlieue parisienne de Villepinte dimanche, lorsqu’un homme semble l’avoir chargé, lui verrouillant brièvement les bras derrière le cou du candidat.

L’incident a été capturé sur vidéo, et le clip a fait le tour en ligne.

Le service de sécurité de Zemmour a rapidement appréhendé l’individu et l’a remis à la police. L’homme a été placé en garde à vue parce qu’il était soupçonné de « violence préméditée » a rapporté la chaîne de télévision française BFM. L’agresseur présumé était connu de la police pour son implication dans « infractions de droit commun », dit la chaîne.

Apparemment imperturbable par l’incident, Zemmour s’est rendu sur scène devant la foule de 12 000 personnes, malgré le fait que son poignet aurait été blessé dans la mêlée.

Lors de ce qui était son premier rassemblement depuis la déclaration de sa candidature à la présidentielle, le populaire animateur de talk-show devenu homme politique, connu principalement pour sa position anti-immigrés, a également juré de retirer la France de l’OTAN. Il s’est également engagé à protéger les entreprises françaises des sociétés américaines et chinoises, à augmenter les indemnisations des travailleurs et à supprimer l’enseignement de « inclusivité » du programme scolaire.

À un moment donné, la foule enflammée s’est mise à chanter en chantant l’hymne national français « La Marseillaise ».

L’événement a toutefois été entaché de violents affrontements entre les partisans de Zemmour et les militants antiracistes. Une douzaine de membres du groupe SOS Racisme se sont présentés au rassemblement avec une banderole « Non au racisme », et ont par la suite affirmé avoir été attaqués par des partisans de Zemmour.

Un clip montre un inconnu frappant une femme, apparemment une manifestante de SOS Racisme, au début de l’affrontement.

L’une des militantes avait encore le visage ensanglanté lorsqu’elle a été interviewée par les médias français après la réunion de campagne.



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire