Un chirurgien condamné à une amende pour avoir amputé le mauvais membre — RT World News

0
210

Un tribunal autrichien a giflé un chirurgien avec une amende de 2 700 € (3 060 $) après avoir amputé la mauvaise jambe d’un patient âgé.

Dans la ville autrichienne de Linz, le médecin de 43 ans a été reconnu coupable d’avoir infligé des lésions corporelles par négligence grave. Selon le journal Salzburger Nachrichten, le prévenu a admis avoir «commettre une erreur,” disant qu’elle avait marqué la mauvaise jambe avant le début de l’opération. Cependant, elle a nié avoir commis une négligence grave, la défense faisant valoir que le système de contrôle en place avait échoué.




La chirurgienne a été condamnée à une amende de 2 700 € (3 060 $) mercredi, bien qu’elle n’ait peut-être pas à débourser la moitié du montant. La patiente âgée est décédée avant que l’affaire ne soit portée devant les tribunaux et le juge a ordonné au médecin de verser 5 000 € (5 671 $) à la veuve de la patiente en dommages et intérêts pour les souffrances infligées à son défunt mari.

Le radiodiffuseur de service public autrichien (ORF) a cité le juge comme disant à l’accusé qu’elle aurait dû «regardé une deuxième ou une troisième fois,» compte tenu de la gravité de l’opération. Le chirurgien a depuis déménagé dans un autre hôpital et peut toujours faire appel du jugement. Pour l’instant, l’accusation et la défense ont pris le temps d’envisager leurs prochaines actions.

Selon les médias autrichiens, l’affaire s’est déroulée en mai, dans la ville de Freistadt. Le patient était un homme de 82 ans qui avait des antécédents d’affections préexistantes affectant ses deux jambes. Le 18 mai, il devait subir une amputation au-dessus du genou à la jambe gauche. Lorsqu’on lui a demandé au tribunal pourquoi elle avait marqué la jambe droite, le chirurgien a répondu : “Je ne sais pas.

L’équipe chargée de l’examen final des patients avant la chirurgie n’a pas non plus remarqué l’erreur. Ce n’est que deux jours après l’opération que l’erreur du chirurgien a été découverte lorsque les médecins ont changé les pansements du patient. Le vieil homme, qui est décédé depuis, aurait également dû être amputé de sa deuxième jambe.

Les autorités sanitaires de l’État de Haute-Autriche, où l’incident s’est produit, ont rassuré le public que le cas de Freistadt avait été soigneusement analysé et que la formation en matière de sécurité avait été mise à jour.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire