Un juge statue sur le procès pour mandat vax militaire américain — RT World News

0
44

Un juge fédéral américain se range du côté du Pentagone dans l’un des premiers tests juridiques pour le mandat militaire du vaccin Covid-19

Un juge fédéral américain a statué contre le gouvernement de l’Oklahoma et un groupe de soldats dans un procès contestant les exigences de vaccination de l’armée, refusant une pause demandée sur la politique des troupes de la Garde nationale dans l’État.

Le juge de district américain Stephen Friot a déclaré qu’il n’accorderait pas d’injonction temporaire contre le mandat dans une décision rendue mardi, arguant que le cas de l’État est “sans mérite”.

“Le mandat de vaccination auquel le gouverneur s’oppose est… destiné à protéger les militaires contre le virus qui a, en moins de deux ans, tué plus d’Américains qu’il n’en a été tué au combat dans toutes les guerres que les États-Unis aient jamais menées”, dit le juge.




Initialement déposé le 2 décembre au nom du gouverneur Kevin Stitt, du procureur général de l’État John O’Connor et de 16 soldats anonymes de la Garde nationale aérienne, le procès faisait suite à de précédentes querelles sur le même mandat – déclenchées après le commandant de la 45e brigade d’infanterie de l’Oklahoma Guard, le brigadier général Thomas Mancino, a déclaré à ses troupes qu’elles ne seraient pas pénalisées s’ils n’avaient pas été vaccinés. Le gouverneur Stitt a ensuite demandé une exemption au Pentagone, mais a finalement été abattu, portant l’affaire devant les tribunaux peu de temps après.

Dans son procès, le gouvernement de l’État a fait valoir que le mandat est inconstitutionnel et a été imposé “sans aucun semblant d’autorisation du Congrès”, insistant sur le fait que le président Joe Biden aurait dû obtenir le consentement des législateurs avant d’aller de l’avant « une question d’une importance politique et économique si vaste ». Le procès a également accusé la Maison Blanche de « essayer de désarmer l’État de l’Oklahoma de se protéger lui-même, son territoire et ses citoyens » en menaçant de renvoyer les troupes non vaccinées qui n’ont pas reçu d’exemption formelle.

Cependant, le juge Friot a également noté que la plainte initiale de l’État portait sur “entièrement” sur le mauvais ordre fédéral – qui ne s’applique qu’aux entrepreneurs civils du gouvernement – ​​et qu’une poursuite modifiée portant sur les lois correctes n’a été déposée que lundi. Malgré l’apparente confusion, le juge a néanmoins rejeté la demande de l’État, arguant que son action en justice démontrait une “fondamental” méconnaissance de la Garde nationale et des autorités qui la gouvernent.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici