Antonio Guterres peut-il devenir Solon ?

0
283

Source de la photographie : Antonio Guterres – Photo de la mission américaine par Eric Bridiers – Domaine public

Antonio Guterres est le secrétaire général des Nations Unies. Solon était un homme d’État athénien, un réformateur constitutionnel et un poète de la fin du VIIe et du VIe siècle, avant notre ère, c. 630 -560 avant notre ère. Plus de 2 600 ans séparent ces deux politiciens. Cependant, ils sont unis par la vertu politique. Tous deux ont essayé d’empêcher une calamité et, en général, tous deux ont essayé d’améliorer leurs sociétés. Solon s’est débarrassé du fardeau des inégalités et de l’esclavage pour dettes d’Athènes, et Guterres a tenté de convaincre les dirigeants mondiaux d’arrêter de brûler des combustibles fossiles menaçant la Terre et la civilisation.

Solon

J’ai écrit sur Solon, mais cela vaut la peine de rappeler l’histoire qui l’a rendu célèbre. Athènes au début du VIe siècle avant notre ère était une ville en plein bouleversement. Les quelques riches fermiers avaient une telle emprise sur le pouvoir qu’ils menaçaient d’une guerre civile. De nombreux petits agriculteurs ne pouvaient pas rembourser l’argent qu’ils avaient emprunté aux grands propriétaires terriens. À leur tour, ils ont humilié les petits agriculteurs, les rendant serfs sur leurs propres terres. En fait, les propriétaires terriens se comportaient comme des tyrans barbares. Ils ont commencé à vendre leurs collègues agriculteurs endettés à des étrangers. Imaginez la profondeur de la dépravation et de l’orgueil de l’oligarchie terrienne.

La crise n’a pas explosé en guerre civile parce que de puissants politiciens athéniens ont invité Solon à revenir au pouvoir. Il avait servi comme archonte, chef politique d’Athènes. C’était un poète qui louait eunomie, bon ordre et gouvernement. Il avait la réputation d’équité, d’honnêteté et de justice.

Une fois au pouvoir pour la deuxième fois, en 594-593 avant notre ère, Solon a défait l’arbitraire et la cruauté de l’élite dirigeante agraire. Il a rendu le servage et l’esclavage illégaux et a pardonné les dettes et les hypothèques des petits agriculteurs. Il a racheté les Athéniens qui avaient été vendus aux étrangers.

Dans son Constitution d’Athènes (12.4-5), Aristote cite Solon disant qu’il a enlevé “les nombreuses bornes de servitude perçant partout la Terre noire de l’Attique”. Et il a libéré les Athéniens qui ont été contraints à “une servitude honteuse, tremblant devant leurs maîtres”.

Solon a fait tout cela sans se ranger du côté des pauvres ou des riches. « Les gens ordinaires, dit-il, apprécient des choses maintenant qu’ils n’auraient pas dans leurs rêves les plus fous. Et les privilégiés et les puissants feraient bien de me considérer comme leur ami.

Aristote décrit l’initiative de Solon comme seisachtheia, le soulagement des fardeaux. C’était un grand législateur qui a ouvert la voie d’Athènes à la démocratie.

Guterres et le grave danger climatique

Sexception relie Solon à Guterres. Le secrétaire général de l’ONU peut imiter Solon dans ses efforts incessants pour éduquer les dirigeants du monde à cesser de mettre le feu à la planète. Le 6 février 2023, il leur a dit : « Mettez fin à la guerre sans merci, implacable et insensée contre la nature.

Je ne connais pas la politique de Guterres sur d’autres questions, mais j’apprécie ce qu’il dit sur le climat, en particulier ce que les pays et les industries doivent faire pour éviter d’élever la température mondiale au-dessus de 1,5 degrés Celsius par rapport à la température de l’ère préindustrielle. Aucun autre politicien, national ou étranger, n’a démontré l’intégrité, le courage et l’intelligence du chef de l’ONU. Il a nommé des noms et raconté l’histoire du climat de la façon dont l’histoire fait une différence dans la vie des gens.

Pendant ce temps, la planète plus chaude détruit à la fois les communautés humaines et la faune. Décriant la timidité de leurs aînés, les enfants font honte aux adultes irresponsables. Ils tentent d’assumer la cause, pourtant ténue, de la défense de la planète. À Charm el-Cheikh, la station balnéaire égyptienne qui a accueilli le sommet sur le climat de 2022, des jeunes hommes et femmes ont dit aux adultes de ne pas les laisser tomber.

Mais les adultes de l’industrie des combustibles fossiles et les politiciens, les universitaires, les médecins, les avocats et le clergé les laissent tomber. Ils continuent de faire comme si de rien n’était. Les rues sont remplies de millions de grosses automobiles et de camions à essence. Le ciel est plein d’avions. De grandes armées s’entretuent, tout en laissant une lourde empreinte sur le réchauffement climatique.

La fonte des glaces détruit la nourriture des grands mammifères, y compris les oiseaux. Les oiseaux de mer comme les macareux meurent de faim par millions chaque année. Les ours polaires ne vont pas mieux. La surpêche détruit les écosystèmes marins, transformant le fond des océans en zones de guerre. Les esturgeons, datant de plus de 70 millions d’années à l’âge des dinosaures, sont en voie de disparition.

Défendre la civilisation

Guterres est bien conscient de ce comportement inacceptable. Il entend des scientifiques lui dire que la planète nous hurle dessus. Alors, il se demande, pas moins que je me demande, que faisons-nous du capitalisme à grande échelle qui détruit la planète ? Il s’agit d’institutions économiques et politiques amorales, mondiales, monstres responsables de bouleversements œcuméniques mettant en danger notre Mère Terre et notre civilisation.

De son comportement tyrannique il y a 2 600 ans à Athènes, à sa détermination oligarchique (milliardaire) en 2023 de continuer à extraire des combustibles fossiles, peu de choses ont changé. Les Athéniens, au moins, ont arrêté la violence de l’oligarchie rurale et sont passés à la démocratie. Mais qu’est-ce qu’on fait ?

Rien qu’aux États-Unis, je ne vois aucun mouvement pour supprimer les tyrans du pétrole et ses réseaux semblables à des pieuvres qui décident du sort de l’Amérique et, éventuellement, de celui de la Terre et de la civilisation. L’argent des combustibles fossiles a divisé les politiciens et le pays à une guerre civile potentielle. Les destructions causées par des incendies de forêt massifs, des tempêtes, des ouragans, des inondations, des rivières hurlantes, moins d’eau douce, une orgie d’extinction d’espèces, des vagues de chaleur dans l’atmosphère et dans les mers, les rivières et les océans, et le courant d’air ne semblent pas signaler un national urgence. En fait, le président Joe Biden a presque abandonné ses promesses climatiques pour avoir mené sa guerre insensée contre la Russie dotée d’armes nucléaires en Ukraine.

Les Athéniens au début du VIe siècle n’étaient pas confrontés à une urgence climatique mais à une crise politique tout aussi grave. Alors, sachant à quel point ils étaient divisés, ils ont appelé un homme en qui ils avaient tous confiance, Solon. Ils lui ont donné le pouvoir suprême incontesté pendant un an. La constitution de Solon a mis en avant des vertus comme la modération et l’égalité devant la loi, aidant les Athéniens à institutionnaliser la démocratie.

Guterres pourrait-il faire quelque chose de similaire au danger climatique qui divise et met en danger tous les Américains et les habitants de la planète ? Les États donneraient-ils à Guterres le pouvoir suprême pendant un an pour protéger la planète et la civilisation de l’ouragan climatique ?

Je me rends compte que c’est peu probable en ce moment, à l’hiver 2023. Le président Biden est aux prises avec Poutine. Le chaos climatique, cependant, rendra certainement nos vies si misérables que Biden et Poutine abandonneront leur folie. Les Européens devraient se rendre compte que Biden combat les Russes non pas en leur nom, mais au nom des milliardaires des combustibles fossiles. Les calamités climatiques rappelleront aux combattants leur totale sottise. Quelqu’un devra mettre fin aux politiques suicidaires.

Antonio Guterres saurait quoi faire.

Source: https://www.counterpunch.org/2023/02/20/can-antonio-guterres-become-solon/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire