Apple a menacé de retirer Facebook et Instagram de l’App Store pour abus de femmes de ménage au Moyen-Orient, révèlent des fuites de documents – RT World News

0
53

Il y a quelques années, Apple a averti qu’il supprimerait Facebook et Instagram de son app store si quelque chose n’était pas fait concernant l’utilisation de ces plateformes pour échanger et vendre des femmes de ménage au Moyen-Orient, selon des documents divulgués.

La brouille entre les géants américains de la technologie se serait produite en 2019, mais le problème a été résolu après que Facebook a promis de sévir contre les pages proposant des services de femmes de ménage d’Asie et d’Afrique, a rapporté AP.

Apple a apparemment retiré sa menace après que Facebook a fermé plus de 1 000 comptes dédiés sur ses sites Web pendant une semaine, ce qui a permis aux applications Facebook et Instagram de rester disponibles sur iOS.

Cependant, le problème n’a pas été complètement éradiqué deux ans plus tard, car une recherche rapide sur Facebook en arabe et en anglais fait toujours apparaître des comptes et des groupes avec des photos et des détails sur des femmes à la recherche d’emplois ménagers dans des pays riches comme l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar. .

Dans ses documents internes, obtenus par AP, Facebook avait reconnu qu’il était « sous-application des activités abusives confirmées » alors que des femmes de ménage des Philippines et d’autres pays se sont plaintes sur la plate-forme d’avoir été maltraitées.

Selon les journaux, l’entreprise était bien au courant de « particulièrement flagrant » les problèmes de droits humains découlant de la mauvaise protection juridique des travailleurs étrangers dans le Golfe et ailleurs au Moyen-Orient.



Aussi sur rt.com
La star koweïtienne d’Instagram dénonce une nouvelle loi autorisant les serviteurs à conserver leurs passeports


« Dans notre enquête, les travailleurs domestiques se sont souvent plaints à leurs agences de recrutement d’être enfermés chez eux, affamés, forcés de prolonger leur contrat indéfiniment, non payés et vendus à plusieurs reprises à d’autres employeurs sans leur consentement. l’un des documents de Facebook lu. Cependant, les agences ont répondu aux rapports en disant aux femmes de chambre d’être “plus agréable” il a ajouté.

« Nous avons également constaté que des agences de recrutement rejetaient des crimes plus graves, tels que des agressions physiques ou sexuelles, plutôt que d’aider les travailleurs domestiques », les journaux ont souligné.

Il y a deux ans, Facebook a accepté les demandes de traiter si rapidement les pages de vente de domestiques parce que « supprimer nos applications des plates-formes Apple aurait eu des conséquences potentiellement graves pour l’entreprise, notamment en privant des millions d’utilisateurs d’accès » l’analyse de l’entreprise a souligné.

Dans une nouvelle déclaration à l’AP, la société a déclaré que ses règles “interdisent l’exploitation humaine en termes non équivoques.” Facebook a insisté sur le fait qu’il était « la lutte contre la traite des êtres humains sur notre plate-forme depuis de nombreuses années et notre objectif reste d’empêcher quiconque cherche à exploiter les autres d’avoir une maison sur notre plate-forme. »

Les nouvelles révélations étaient basées sur des documents internes divulgués par l’ancienne directrice de production de Facebook, Frances Haugen, qui ont été obtenus par un groupe de médias, dont AP.

Ces documents ont déjà fourni une série de rapports accablants, qui accusaient l’entreprise de ne pas comprendre le fonctionnement de ses propres algorithmes, de ne pas lutter contre les discours de haine et de poursuivre certaines pratiques tout en sachant qu’elles nuisaient, entre autres, à ses utilisateurs.



Aussi sur rt.com
Facebook dit au personnel de s’attendre à “plus de gros titres” au milieu de rapports DAMNING basés sur des fuites de dénonciateurs – médias


Dans son témoignage devant le Congrès américain plus tôt en octobre, Haugen a accusé Facebook de donner la priorité « le profit plutôt que la sécurité » et induire en erreur à maintes reprises à la fois ses investisseurs et le grand public.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici