Briser les réglementations israéliennes sur les étrangers en Cisjordanie | Conflit israélo-palestinien

0
71

Israël a retardé la mise en œuvre des restrictions révisées sur les étrangers entrant en Cisjordanie occupée après une réaction généralisée.

Israël a publié un projet de règles qui restreindraient l’entrée des étrangers en Cisjordanie occupée.

La réglementation, qui devrait entrer en vigueur le mois prochain, affecterait les étrangers souhaitant visiter, faire des affaires, se réunir et résider avec leurs familles palestiniennes, travailler ou faire du bénévolat en Cisjordanie, ou étudier ou enseigner dans des institutions universitaires palestiniennes.

Les autorités israéliennes ont été contraintes de retarder la réglementation (PDF), qui devait entrer en vigueur lundi, après de nombreuses critiques. Les autorités ont modifié et retiré certaines des sections les plus restrictives, comme une règle qui aurait obligé un étranger à informer Israël dans les 30 jours suivant le début d’une relation avec un Palestinien en Cisjordanie.

Cependant, des experts juridiques palestiniens, des universitaires et des groupes de défense des droits numériques ont exprimé leur indignation face à la nouvelle politique israélienne, qui, selon eux, complique davantage les règles de circulation et ajoute des restrictions à un système déjà alambiqué.

HaMoked, une organisation de défense des droits de l’homme basée à Jérusalem, a critiqué les nouvelles règles, affirmant qu’Israël « empêchera des milliers de familles de vivre ensemble pour des raisons manifestement politiques ».

« La procédure de l’armée israélienne sur l’entrée d’étrangers en Cisjordanie viole les obligations juridiques internationales d’Israël et HaMoked poursuivra sa contestation judiciaire », a tweeté le groupe.

Permis d’entrée des visiteurs

  • Les étrangers entrant en Cisjordanie occupée doivent obtenir un permis de la Coordination des activités gouvernementales dans les territoires ou COGAT, qui travaille en coordination avec l’Autorité palestinienne et avec l’Autorité de la population et de l’immigration du ministère israélien de l’Intérieur.
  • Les différents types de permis sont compliqués – les candidats doivent demander le bon en fonction de la durée du séjour. Un permis court est disponible pour une durée maximale de trois mois, tandis que des permis plus longs sont disponibles pour 12 mois et peuvent éventuellement être prolongés.
  • Les agents du COGAT peuvent également exiger une caution bancaire ou une caution en espèces – une sorte de dépôt de garantie – pour les étrangers demandant un permis d’entrée. Ce montant peut aller jusqu’à 70 000 shekels israéliens (20 500 $) et, dans certains cas, peut même dépasser ce montant.
  • Les autorités israéliennes affirment que la garantie, qui serait restituée après le départ du visiteur, est un moyen de s’assurer qu’il quitte la Cisjordanie, mais la charge financière pourrait également restreindre la capacité de nombreux étrangers à entrer et le COGAT a le pouvoir de confisquer la somme s’il estime que le visiteur n’a pas respecté les termes de la garantie.

Permis académiques, de travail, de volontariat

  • Les étrangers doivent obtenir un permis du COGAT pour exploiter des entreprises commerciales ou travailler en Cisjordanie occupée.
  • Tous les professeurs et étudiants doivent demander un permis avant leur arrivée.
  • Les enseignants doivent avoir au moins 25 ans et les étudiants au moins 18 ans pour recevoir un permis.
  • Les permis de volontariat ne peuvent excéder une période continue de 12 mois.
  • Les permis pour les employés étrangers, y compris les experts, les consultants, les médecins, les enseignants et les hommes d’affaires, peuvent être délivrés pour une période allant jusqu’à un an et sont prorogeables jusqu’à 27 mois.

Permis de conjoint

  • Les réglementations les plus controversées restreignant les conjoints étrangers en Cisjordanie occupée ont été supprimées, mais des règles strictes demeurent.
  • Un responsable du COGAT a le dernier mot sur la question de savoir si un mariage est “sincère et authentique”.
  • Les permis de conjoint ne peuvent être délivrés que pour une durée maximale d’un an à la fois et peuvent être prolongés pour une période globale ne dépassant pas 27 mois. Après cela, les candidats doivent demander un renouvellement.
  • Les permis de conjoint devront alors être renouvelés pour toute autre période de temps.
  • Le COGAT a le droit d’annuler un permis de conjoint.
  • Les « circonstances personnelles et les considérations humanitaires » seront prises en compte lors de la délivrance des permis de conjoint – mais cela n’inclut pas les conjoints mariés ou les parents d’un enfant.
  • L’arrivée et le départ vers la Cisjordanie occupée ne seront autorisés que par le pont Allenby qui traverse la Jordanie.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/9/5/israels-permit-rules-restricting-palestinian-life-explainer

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire