Compter sur le premier génocide du XXe siècle en Namibie | Génocide

0
11

Écoutez cette histoire :

Waterberg, Namibie – Les ombres dentelles des acacias recouvrent l’herbe sèche. Une brise froide d’hiver souffle à travers les branches. Dans l’ombre clairsemée, Jephta Nguherimo, militante de longue date pour la justice réparatrice pour le peuple Herero, tient les restes rouillés de certains équipements militaires, il est impossible de dire maintenant à quoi ils ont pu servir.

L’homme de 59 ans le rejette par terre. « Je pense à toutes les femmes et tous les enfants qui sont morts ici », dit-il.

Il se tient sur le site de la bataille de Waterberg où, le 11 août 1904, l’armée coloniale allemande a décimé les rebelles Herero qui combattaient les colons qui avaient imposé leur domination sur le pays et saisi une grande partie de ses terres. Les meurtres faisaient partie d’une campagne allemande de punition collective entre 1904 et 1908 qui est aujourd’hui reconnue comme le premier génocide du XXe siècle.

Mais ses ancêtres n’étaient pas de simples victimes, raconte-t-il à Al Jazeera : « Cette guerre a été la première résistance au colonialisme.

Jephta inspecte des outils rouillés sur le site de la bataille de Waterberg [Hamilton Wende/Al Jazeera]

Jephta est née dans le village d’Ombuyovakura en Namibie mais vit maintenant aux États-Unis. Il a une barbe striée de gris et parle doucement et pensivement. Poète et homme profondément spirituel, il croit passionnément à la justice pour son peuple mais aussi à la réconciliation avec les Allemands qui ont massacré des dizaines de milliers de Herero, Nama et San, communautés ethniques indigènes du pays alors connu sous le nom d’Afrique du Sud-Ouest.

“J’ai un grand respect pour mes grands-parents et mes parents pour les efforts extraordinaires qu’ils ont déployés pour nous protéger, nous les enfants, du traumatisme transgénérationnel provoqué par le génocide”, a-t-il écrit en 2020. “[D]Lors de leurs récits sur la guerre de 1904, les hommes Herero ne mentionnaient jamais le génocide. Ils ne parleraient que de la guerre de résistance.”

Source: https://www.aljazeera.com/features/longform/2022/11/6/reckoning-with-genocide-in-namibia

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire