Crise et opportunités sur le campus

0
63

La guerre à Gaza a généré bien plus de chaleur que de lumière sur les campus universitaires américains. Les étudiants se crient dessus alors qu’ils témoignent, impuissants, de l’injustice et de l’absurdité du dernier spasme de violence au Moyen-Orient.

Les manifestations ont permis aux politiciens d’examiner des questions difficiles concernant les préjugés, la liberté d’expression et la sécurité des étudiants. Au lieu de cela, il y a eu des postures superficielles et des jeux de « piège » avec les présidents d’université qui font un travail difficile.

Les questions plus vastes concernant le but ultime et la valeur d’une éducation collégiale restent insuffisamment examinées. La tour d’ivoire ne peut pas présumer de l’isolement de la crise mondiale des valeurs dont le conflit Hamas-Israël et les guerres en Ukraine, au Soudan ou ailleurs sont un symptôme purulent – ​​les étudiants le ressentent plus que quiconque.

Pour le Hamas comme pour l’actuel gouvernement israélien, la mort de tant d’innocents a été un moyen d’exercer un pouvoir brut plutôt que d’avancer vers une véritable résolution d’un conflit extrêmement difficile. Dans le cas d'Israël, l'objectif immédiat semble être de rétablir la dissuasion, et dans celui du Hamas, de perturber l'accommodement progressif des nations arabes environnantes à la légitimité de l'existence d'Israël.

Les moyens violents et cyniques des deux côtés sont eux-mêmes en guerre contre les objectifs d’une résolution authentique. La nature aveugle de l'attaque du Hamas et la réponse israélienne tout aussi aveugle n'ont fait que nuire à la sécurité à long terme dans la région.

Les événements en cours offrent une opportunité de dialogue sur les campus universitaires, y compris entre étudiants juifs et palestiniens. Demander aux Palestiniens et aux Israéliens qui se cachent dans leur pays des bombes et des roquettes de s'asseoir ensemble en petits groupes et de partager de la nourriture et des histoires afin de construire une compréhension mutuelle serait un pont trop loin dans le chaos actuel – et pourtant cela a été fait efficacement ici en Les États-Unis et les universités pourraient fournir, et c'est parfois le cas, l'occasion pour que quelque chose de similaire se produise sur le campus.

L'éducation de la personne complète, l'élargissement de ce qu'on appelait autrefois le caractère, par une combinaison de programmes formels et d'expériences informelles de la culture du campus resteront toujours un défi.

Depuis des décennies, on parle d’une crise des sciences humaines. Alors que les étudiants fuient les arts libéraux, les cours dans les domaines des affaires et de l'informatique se développent. L'université coûte cher et les étudiants veulent pouvoir monétiser leur apprentissage, ou au moins avoir une chance de rembourser leurs emprunts onéreux. Il est difficile pour les administrateurs des collèges de résister à des tendances qui, si elles ne sont pas prises en compte, pourraient entraîner la fermeture totale de leurs établissements.

Pourtant, on ne peut pas trop souvent examiner quels devraient être certains des objectifs fondamentaux de l’éducation, notamment comment façonner des citoyens actifs, des personnes informées, réactives, authentiques, présentes, inclusives et responsables. L’éducation, dans un sens plus large, est un bien en soi, un moyen d’accéder à une vie agréable, au-delà du simple fait de bien gagner sa vie.

Il s'agit d'un défi non seulement pour les sciences humaines, mais aussi pour l'éducation dans son ensemble, y compris les STEM, comme l'indiquent entre autres des électeurs apathiques et mal informés, des politiciens superficiels non équipés pour faire face à d'énormes défis comme l'IA, des dirigeants qui choisissent l'autoritarisme et la guerre pour le monde. les difficultés de construction de structures démocratiques pacifiques et une culture matérialiste qui connaît le prix de tout et la valeur de rien.

La recherche scientifique pure pour elle-même, comme les disciplines humanistes menacées, est confrontée à sa propre nécessité de démontrer son utilité. Mais il y a des projets qui parlent tellement en profondeur en nous qu’aucune justification n’est nécessaire. L'observatoire Webb, qui regarde simultanément vers l'espace lointain et vers le passé, en raison du temps qu'il faut à la lumière des étoiles et des galaxies pour l'atteindre, a été conçu par des ingénieurs de 14 pays. Le Webb montre ce que nous pouvons faire lorsque nous coopérons pour atteindre des objectifs plus larges plutôt que de nous faire la guerre.

Le Webb met encore plus l'accent sur le magnifique déploiement de l'univers à travers une série d'étapes émergentes, de l'énergie pure à la matière, à la vie, à la vie consciente réfléchissant sur elle-même. L’histoire de l’univers confirme la réalité selon laquelle nous tous, y compris les Arabes et les Juifs, sommes issus d’une même origine. L’histoire confirme également magnifiquement la résilience de la vie sur terre, qui a persisté malgré des milliards d’années de défis.

Albert Einstein a dit que nous ne pouvons pas résoudre un problème au même niveau de conscience que celui qui l’a créé. Le tissu conjonctif à travers tout le temps et l’espace révélé par Webb pointe vers ce nouveau niveau de conscience, un monde où « nous » contre « eux » est subsumé par la vérité de l’interdépendance. Il incombera à l’éducation d’aider les étudiants à explorer ce contexte plus large et à appliquer ses implications pratiquement à tous nos problèmes.

Les étudiants sont confrontés à un avenir de crises environnementales, démographiques et de désarmement qui leur ont été imposées (désolé) par les générations précédentes. La qualité de leur réponse collective dépendra de leur prise de conscience que toutes les guerres sur la planète, y compris l’horreur actuelle à Gaza, sont une distraction absurde de l’écoute, du partage, de la résolution des problèmes les uns avec les autres et de la gestion des systèmes naturels qui nous soutiennent.

Source: https://www.counterpunch.org/2024/01/05/crisis-and-opportunity-on-campus/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire