Dans Striking Down Roe, la Cour suprême a porté un coup à la justice reproductive et économique

0
47

La décision de la Cour suprême dans Dobbs c.Jackson Women’s Health Organization est une décision fondamentalement politique qui met effectivement fin à la protection de la Constitution américaine contre les grossesses et les naissances forcées par l’État. La décision représente une rupture avec des décennies de précédent en annulant les décisions en Roe contre Wade (1974) et Planification familiale c. Casey (1992). L’accès aux services d’avortement sera probablement restreint dans plus de la moitié des États, et beaucoup devront désormais soit voyager hors de l’État, soit recourir à des moyens illégaux pour obtenir une forme essentielle de soins de santé.

Les gens méritent le droit de choisir les circonstances (le cas échéant) dans lesquelles ils ont des enfants. La capacité d’interrompre une grossesse est essentielle à la justice reproductive. Les restrictions imposées par l’État en matière d’avortement représentent une ingérence indue dans ce qui devrait être des décisions médicales privées et constituent une forme d’injustice reproductive qui menace l’agence et l’autonomie corporelle des femmes et des autres personnes susceptibles de tomber enceintes.

La justice reproductive et la justice économique sont fondamentalement liées. La disponibilité de l’avortement a des conséquences directes sur la sécurité financière des femmes enceintes et de leurs familles. Il existe de nombreuses preuves montrant que l’accès à l’avortement a des «effets sociaux et économiques en aval» positifs, notamment des augmentations des salaires, du niveau d’instruction et des opportunités d’emploi. Dans leur opinion dissidente, les juges Breyer, Sotomayor et Kagen ont reconnu ces coûts, écrivant que la décision du tribunal signifie que « dès le moment même de la fécondation, une femme n’a aucun droit à proprement parler. Un État peut la forcer à mener une grossesse à terme, même au prix personnel et familial le plus élevé. L’accès à l’avortement est également une question de droits des travailleurs, car le droit de contrôler son corps alimente directement le droit de contrôler son travail.

Bien que même les privilégiés ressentiront les effets de la décision de la Cour, les retombées seront particulièrement prononcées pour les personnes déjà marginalisées. En 2014, les trois quarts des patientes ayant subi un avortement étaient à faible revenu. La décision d’aujourd’hui risque d’aggraver l’insécurité économique de ces patients, qui auront particulièrement du mal à absorber les coûts supplémentaires associés aux voyages hors de l’État si le droit à l’avortement est annulé là où ils vivent.

Comme l’écrivent les juges dissidents, “Par-dessus tout, ce sont les femmes qui manquent de ressources financières qui souffriront de la décision d’aujourd’hui”. La grossesse et la parentalité coûtent très cher. De nombreux Américains n’ont pas accès aux congés familiaux et médicaux payés, et les parents à faible revenu sont plus susceptibles d’éprouver des difficultés à prendre les congés nécessaires. Les femmes enceintes, les transgenres et les personnes non binaires continuent d’être victimes de discrimination et ne bénéficient pas systématiquement des aménagements auxquels elles ont légalement droit. Les nouveaux parents, quant à eux, doivent faire face à des frais de garde élevés et à une disponibilité limitée. Sans accès à des avortements sûrs, les gens peuvent se retrouver chassés de la population active et sombrer dans la pauvreté.

La Dobbs décision aura également des conséquences importantes sur la santé des femmes enceintes. Les taux élevés de mortalité maternelle font de la décision de restreindre l’accès à l’avortement une question de vie ou de mort pour des millions de personnes. L’avortement est beaucoup moins dangereux pour la santé que l’accouchement. La grossesse et l’accouchement sont particulièrement périlleux pour les femmes noires, pour lesquelles les taux de mortalité maternelle sont 2,9 fois plus élevés que pour les femmes blanches. Des preuves supplémentaires suggèrent que la légalisation de l’avortement a réduit la mortalité maternelle chez les femmes de couleur de 30 à 40 %.

Il convient de noter que même avant cette décision, l’avortement légalisé ne garantissait pas l’égalité d’accès aux services d’avortement. Les soins de santé génésique, y compris l’avortement, doivent être accessibles à tous, et pas seulement à ceux qui peuvent se permettre de les payer. Cela comprend la levée des restrictions sur les dépenses publiques afin que les programmes sociaux qui soutiennent les personnes à faible revenu puissent être utilisés pour obtenir des soins d’avortement. Il est également clair que les précédents judiciaires n’ont jamais été suffisants pour sauvegarder les droits à l’avortement, et que les protections doivent être explicitement codifiées dans la loi.

La décision du tribunal d’annuler Chevreuil ignore les preuves économiques abondantes et efface des décennies de progrès vers l’égalité des sexes et l’égalité économique. Limiter l’accès à l’avortement aura des effets négatifs pour tous les Américains et sera particulièrement préjudiciable aux populations les plus vulnérables du pays.

En bref, comme l’écrivent les trois dissidents à la décision d’aujourd’hui :

Hier, la Constitution garantissait qu’une femme confrontée à une grossesse non planifiée pouvait (dans des limites raisonnables) prendre sa propre décision quant à l’opportunité d’avoir un enfant, avec toutes les conséquences transformatrices que cela implique. Et en sauvegardant ainsi la liberté reproductive de chaque femme, la Constitution protégeait aussi ‘[t]a capacité des femmes à participer sur un pied d’égalité [this Nation’s] vie économique et sociale. Mais plus maintenant.

Il est temps de construire le pouvoir nécessaire pour s’assurer que personne n’est forcé par l’État à porter un enfant et les conséquences transformatrices que cet acte implique.

Source: https://www.counterpunch.org/2022/06/28/in-striking-down-roe-the-supreme-court-has-dealt-a-blow-to-reproductive-and-economic-justice/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire