Déploiement responsable de l’éolien au service de la transition énergétique en France

0
46

L’énergie éolienne est indispensable pour une transition énergétique réussie en France et elle apporte des avantages supplémentaires aux citoyens, PDG de WindEurope Giles Dickson told the 11th Colloque National Éolien in Paris, organised by France Énergie Éolienne, on October 14.

La semaine dernière, la ministre française de la Transition écologique, Barbara Pompili, et des représentants de l’industrie éolienne ont présenté conjointement 10 mesures pour un déploiement « contrôlé et responsable » de l’éolien. Cela garantira des normes élevées en matière de protection de l’environnement, une coexistence heureuse avec les communautés locales et la préservation du patrimoine culturel français, a déclaré Dickson.

Ces 10 mesures prévoient un niveau encore plus élevé d’instruction des projets au niveau régional, avec la cartographie par les préfets des zones propices aux nouveaux parcs éoliens, la prise en compte des enjeux environnementaux locaux et la nomination d’un médiateur au ministère. Ils donnent également des garanties fortes aux riverains avec des limitations sur les émissions sonores et lumineuses, et des règles de fin de vie telles que le retrait des fondations des turbines – ainsi que de nouveaux objectifs de recyclage. Désormais, les maires locaux seront également plus impliqués dans le développement de l’éolien avec la création de « comités de l’énergie » régionaux. Et il y aura un soutien accru pour les projets communautaires et la création d’un Fonds pour la sauvegarde du patrimoine naturel et culturel local, a déclaré Dickson.

Selon le PDG de WindEurope, ces mesures sont le résultat d’une collaboration fructueuse entre le gouvernement et l’industrie. Ils ont été déposés en parallèle du lancement d’une nouvelle plateforme par la filière éolienne recensant 19 propositions visant à enrichir le débat autour de l’avenir de l’éolien en France.

La part de l’électricité produite par l’éolien en France a dépassé celle des énergies fossiles l’an dernier pour la première fois. L’éolien représente désormais 8 % de l’électricité française et occupe la deuxième place dans la production d’énergies renouvelables après l’hydraulique.

La France vise 34 GW d’éolien terrestre d’ici 2028, contre 18 GW aujourd’hui, selon sa Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE). Cette expansion est indispensable à une transition énergétique réussie, non seulement pour obtenir plus d’énergies renouvelables dans l’électricité, mais pour contribuer à décarboner le reste du mix énergétique français, notamment dans l’industrie et les transports. Les énergies fossiles représentent aujourd’hui 60 à 70 % du mix énergétique français. Mais la France ne construit pas assez d’énergies renouvelables pour atteindre ses objectifs de décarbonation : elle ne construit que 1,3 GW de nouvel éolien terrestre chaque année alors qu’elle devrait en construire 2 GW.

L’autorisation reste trop lente et trop complexe, a déclaré Dickson. Les procédures d’autorisation des nouveaux parcs éoliens en France ont été considérablement retardées, rendant le rythme actuel de construction incompatible avec la PPE française. Des investissements majeurs dans le réseau sont également nécessaires pour garantir que l’électricité produite localement par l’éolien puisse atteindre ses consommateurs finaux. Les projets hybrides éoliens et solaires devraient également être davantage encouragés. Et l’UE doit mettre au point ses nouvelles règles en matière d’aides d’État pour accélérer le déploiement de l’éolien, notamment en permettant aux gouvernements nationaux d’organiser des enchères spécifiques à des technologies, de concevoir de bons mécanismes de stabilisation des revenus tels que des contrats sur la différence (CfD) bilatéraux et de soutenir le stockage. et les technologies de l’hydrogène renouvelable.

Selon Dickson, l’énergie éolienne n’est pas seulement un must pour la France et d’autres pays pour atteindre leurs objectifs climatiques, elle profite également à leur société et aux communautés locales. 80% des Français pensent que l’éolien a un rôle important à jouer dans la transition énergétique. 23 000 personnes travaillent dans l’éolien en France et ce nombre est en augmentation. Et le secteur a contribué pour 220 millions d’euros de recettes fiscales locales l’année dernière, principalement aux petites communes rurales.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici