Des avocats français exigent des conditions de travail “dignes” (VIDEO) — RT World News

0
56

Les magistrats français et les professionnels du droit du secteur public se sont mis en grève mercredi, réclamant plus de financement et de meilleures conditions de travail.

Magistrats, avocats et greffiers ont organisé des rassemblements devant les palais de justice de Paris et d’autres villes de France, exigeant “digne” conditions de travail et le report des audiences.

Les manifestations de mercredi ont été annoncées par 17 syndicats, qui ont appelé à une « mobilisation générale pour la justice ». La grève a été soutenue par la Cour de cessation, la plus haute juridiction du système judiciaire du comté, qui a déclaré qu’elle « ne pouvait pas garder le silence à un moment où le désespoir affecte ceux qui tentent, parfois au prix de sacrifices ou de tragédies, de faire justice. »

Selon les médias français, les avocats se sont plaints de se sentir surmenés et déprimés lors d’audiences précipitées dans des tribunaux sous-financés et en sous-effectif. Il a été signalé que, dans certains cas, les magistrats ont été contraints de conclure les audiences sans diligence ni suivi appropriés, et ont même été chargés de statuer sur les affaires de divorce. “en 15 minutes,” sans donner la parole aux parties concernées.

Dans une lettre ouverte publiée dans Le Monde le 23 novembre, plusieurs magistrats ont évoqué avoir assisté aux obsèques de leur collègue de 29 ans qui s’est suicidée en août. Le jeune avocat a été contraint de travailler “de plus en plus vite,” mais a refusé de « privilégier la quantité à la qualité. »

« Comme beaucoup, elle travaillait la plupart de ses week-ends et pendant les vacances, mais cela ne suffisait pas. la lettre lue. L’appel, initialement signé par 3.000 magistrats, a reçu cette semaine plus de 7.550 signatures de professionnels du droit, selon la radio France Info.

Claire Dujardin, présidente de l’Union des avocats français, a déclaré à la radio que les conditions actuelles placent les professionnels du droit dans une « dilemme intenable : prendre des décisions rapidement mais mal, ou prendre le temps de les prendre correctement mais avec des retards inacceptables ».

Dujardin a ajouté que le budget judiciaire de la France se classe au 14e rang des 27 États membres de l’UE. Le pays devrait doubler le nombre de magistrats et de greffiers, a-t-elle déclaré.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici