Des dizaines de milliers de manifestants le jour de l’invasion

0
209

Dans tout le pays, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour protester le jour de l’invasion. Cinq mille à Adélaïde, 10 000 à Brisbane, 15 000 à Sydney et un nombre sans précédent de 20 000 manifestants à Melbourne se sont réunis pour marquer le 26 janvier comme l’anniversaire sanglant de l’invasion coloniale, de l’expropriation et du génocide.

À Melbourne, le défilé officiel de la fête de l’Australie a été aboli. Après des années de manifestations de masse, le premier ministre victorien Daniel Andrews a finalement été contraint de “suspendre” l’événement décrépit, qui a été triomphalement réquisitionné par les manifestants depuis qu’ils ont franchi pour la première fois les lignes de police en 2015.

Selon les statistiques de la ville de Melbourne, la fréquentation des célébrations de la fête de l’Australie a chuté ces dernières années – de 72 000 en 2018 à 12 000 en 2019 et à un maigre 2 000 en 2020 – reflétant un changement radical dans les attitudes du public.

Ailleurs dans le pays, des défilés, des cérémonies de citoyenneté et des feux d’artifice ont été déplacés, reportés ou annulés pour faire place à des rassemblements massifs en faveur des droits des Autochtones.

“Australia Day est mort, tout comme la reine Lizzie”, a annoncé l’activiste et Dunghutti, Gumbaynggirr, femme Bundjalung Lizzie Jarrett, s’exprimant lors de la manifestation de Sydney.

Les principales revendications soulevées lors des rassemblements de cette année comprenaient l’ouverture immédiate de négociations de traités, la fin des décès d’Autochtones en détention, la mise en œuvre de toutes les recommandations du rapport Bring Them Home, des réparations pour les membres des générations volées et le relèvement de l’âge de la responsabilité pénale.

“Il est dégoûtant que nous soyons les personnes les plus incarcérées sur Terre”, a déclaré Will Sim, jeune Mununjali et membre de Socialist Alternative, lors du rassemblement de Brisbane. « Il est dégoûtant que plus de la moitié des jeunes en détention soient autochtones… Les centres de détention pour jeunes sont des chambres de torture pour enfants. Cela a été montré au tristement célèbre centre de détention de Don Dale, où les enfants ont été soumis à des cagoules, à la contention pliante interdite et à l’isolement pendant plus de 24 heures. Putain, comment est-ce que Don Dale est toujours ouvert ? »

À Melbourne, des militants se sont peint les mains en rouge sang, une accusation symbolique de meurtre contre l’État australien. On entendait des foules scandant : “Trop de flics, pas assez de justice !” et “Pas de justice, pas de paix, pas de police raciste!”

Les rassemblements du jour de l’invasion de cette année ont eu lieu pendant un moment de couverture médiatique importante et de commentaires sociaux sur la politique autochtone. La perspective d’une nouvelle intervention punitive de l’État dans les communautés aborigènes du Territoire du Nord a alimenté le cynisme à l’égard du référendum proposé par les travaillistes sur une voix indigène au parlement.

S’exprimant lors du rassemblement de Melbourne, Gary Foley, un militant vétéran du Black Power et fidèle de l’ambassade de la tente aborigène de 1972, a qualifié la voix d’être purement cosmétique :

“Comme du rouge à lèvres sur un cochon. Cela ne résoudra pas les problèmes sous-jacents profonds qui imprègnent encore la société australienne.

À Brisbane, Will Sim a appelé les manifestants à voir au-delà du symbolisme vide du référendum et à poursuivre la lutte populaire contre l’oppression indigène :

“Je pense que nous méritons bien plus qu’une voix. Je pense que nous méritons la libération. Et pour y arriver, il va falloir se battre !

L’Australia Day est peut-être en train de mourir, mais l’oppression autochtone est bien vivante. Ainsi va la lutte contre elle.

Source: https://redflag.org.au/article/tens-thousands-protest-invasion-day

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire