Des manifestants indigènes bloquent des routes en Équateur en raison de la hausse des coûts | Protestations Nouvelles

0
97

Les manifestants indigènes en colère contre la hausse des prix de l’essence et des denrées alimentaires affirment que les manifestations se poursuivront “jusqu’à ce que le gouvernement écoute”.

Des groupes indigènes ont érigé des barrages routiers sur les autoroutes en Équateur pour protester contre la hausse des prix de l’essence et les politiques économiques du président de droite Guillermo Lasso.

Les manifestants bloquaient des routes avec des pneus enflammés, des pierres, des arbres et des monticules de terre dans au moins 10 des 24 provinces du pays, dont Pichincha, où se trouve la capitale Quito, ont annoncé lundi les autorités.

Ils demandent au gouvernement de Lasso de geler les coûts de l’essence à un prix inférieur, d’arrêter les plans d’expansion du développement pétrolier et minier et de prolonger les délais pour que les petits agriculteurs remboursent leurs dettes auprès des banques.

“Nous avons dû recourir à la résistance face au gouvernement national mettant en place de plus en plus de politiques de mort, qui ne nous permettent pas de soutenir nos petites économies”, a déclaré aux journalistes Leonidas Iza, chef de l’organisation indigène CONAIE.

“Monsieur le Président, répondez au peuple sur les questions les plus urgentes, nécessaires et douloureuses”, a déclaré Iza alors qu’il se tenait avec des dizaines d’autres peuples autochtones sur une autoroute au sud de Quito, exhortant Lasso à ne pas permettre au Fonds monétaire international de “imposer” politique.

“Nous ne permettrons pas que le pays soit paralysé”, a tweeté Lasso lundi [File: Rodrigo Buendia/AFP]

En octobre, Lasso a gelé les prix de l’essence la plus utilisée et du diesel à des taux plus élevés qu’avant son entrée en fonction.

Cela a déclenché des protestations qui ont pris fin lorsque le gouvernement a ouvert des pourparlers avec des dirigeants autochtones et d’autres organisations.

Les pourparlers se sont poursuivis depuis lors, mais les dirigeants autochtones affirment que le gouvernement n’écoute pas leurs préoccupations et qu’ils ont donc décidé de reprendre les manifestations.

Un autre membre de la CONAIE, Manuel Cocha, a déclaré à l’agence de presse AFP que les manifestations se poursuivraient “jusqu’à ce que le gouvernement nous écoute”.

“Les politiques du gouvernement de Guillermo Lasso nous frappent à nouveau” en provoquant une augmentation des prix des denrées alimentaires au cours des derniers mois, a déclaré Cocha.

Tard dimanche, Lasso a déclaré sur les réseaux sociaux que “nous n’autoriserons pas l’interruption des routes et des autoroutes” ou “la prise de contrôle des puits de pétrole ni du service public”. Il a ajouté que les blocages affecteraient la reprise économique du pays après la pandémie de COVID-19.

“Nous ne permettrons pas que le pays soit paralysé”, a-t-il également tweeté le lundi matin.

Pendant ce temps, le ministre de l’Intérieur Patricio Carrillo a déclaré que la police équatorienne maintiendrait “l’ordre public”.

“En tant que gouvernement, nous garantirons toujours le droit de manifester pacifiquement”, a-t-il écrit sur Twitter, ajoutant toutefois que les gens “veulent un Équateur d’opportunités” – ne pas vivre dans un pays “chaotique” en proie à des débrayages.

Le commandant de la police Fausto Salinas a déclaré que les routes menant à la capitale étaient actuellement bloquées et a exhorté les manifestants à lever les blocages.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/13/indigenous-protesters-block-roads-in-ecuador-over-rising-costs

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire