Erdogan sautera la COP26 à la dernière minute, car il accuse le Royaume-Uni de ne pas respecter les «normes de protocole de sécurité» – RT World News

0
59

Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé qu’il n’assisterait pas à la conférence sur le climat COP26, après que le Royaume-Uni n’a pas respecté les “normes du protocole de sécurité” demandées par le gouvernement turc.

S’exprimant lundi, Erdogan a déclaré qu’il ne se déplacerait plus du sommet du G20 à Rome au sommet sur le climat COP26 à Glasgow, après que le Royaume-Uni a informé le gouvernement turc “à la dernière minute” qu’il ne pouvait pas répondre à leurs exigences en matière de sécurité.

« Il y avait des normes de protocole de sécurité que nous avions exigées pour la Conférence des Nations Unies sur le climat à Glasgow. Ce sont des normes dans les protocoles qui sont toujours appliquées à nous et à tous les dirigeants dans toutes les visites. Cependant, on nous a dit que ceux-ci ne seraient pas satisfaits à la dernière minute », a affirmé le président turc.

Selon Erdogan, la goutte d’eau a été lorsque les responsables turcs ont appris que les mesures de sécurité qui ne seraient pas mises en œuvre pour son gouvernement avaient été « prévu pour un autre pays à titre exceptionnel », accusant le Royaume-Uni de ne pas avoir « se conformer aux pratiques diplomatiques ».

Le Turc a déclaré que le problème avait été initialement résolu par le Premier ministre britannique Boris Johnson, mais des responsables britanniques ont informé Ankara que le gouvernement écossais avait bloqué la demande, entraînant la décision de se retirer du sommet.



Aussi sur rt.com
Les élites mondiales utilisant des jets privés pour la conférence sur le climat COP26 émettent plus de CO2 que des centaines de citoyens ne le feraient en un an – médias britanniques


En octobre, avant la COP26, le parlement turc a officiellement ratifié l’Accord de Paris sur le climat, le dernier pays du G20 à le faire. La décision de soutenir l’accord est intervenue après des années de débat entre Ankara et d’autres signataires sur les affirmations selon lesquelles la Turquie ne devrait pas être classée comme une nation développée, réduisant ainsi son accès au financement climatique.

Mercredi, la Turquie a signé un protocole d’accord qui lui permettra de recevoir 3,2 milliards de dollars de prêts pour atteindre les objectifs climatiques énoncés dans l’Accord de Paris sur le climat. Le financement sera fourni dans le cadre d’un accord soutenu par la Banque mondiale, la France et l’Allemagne.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici