Ferdinand Marcos Jr. devrait faire l’objet d’une enquête approfondie, pas de félicitations

0
36

Il est vraiment décevant que le président Joe Biden et le secrétaire d’État Antony Blinken aient félicité Ferdinand Marcos Jr. en tant que vainqueur de l’élection présidentielle des Philippines. Ah bon? Malgré le fait que l’élection reste en cause en raison de rapports massifs sur la violence, la tricherie, la fraude, la désinformation, l’achat massif de votes et la privation du droit de vote, ces messages de félicitations sont non seulement prématurés, mais inappropriés.

Ils ignorent les préoccupations généralisées concernant les irrégularités et la privation du droit de vote des électeurs. Comme l’un des nombreux exemples sérieux, documentés et troublants, les observateurs électoraux ont documenté que plus de 1 800 machines à voter ont mal fonctionné ou sont tombées en panne, affectant au moins 1,1 million d’électeurs.

L’acceptation par le gouvernement américain de ces résultats électoraux frauduleux aux Philippines est une gifle aux nombreuses victimes des nombreuses violations des droits de l’homme, des meurtres et de la corruption massive sous l’ancienne dictature de Marcos et le régime actuel de Rodrigo Duterte. Plutôt que de reconnaître les impacts d’une telle élection sur les nombreuses personnes qui ont subi des violations des droits de l’homme aux Philippines, l’administration Biden s’est empressée de féliciter Marcos Jr.

Les premiers appels de félicitations à Marcos Jr. sont venus des États-Unis et de Chine. Les États-Unis tentent de se positionner pour maintenir leur influence militaire et économique aux Philippines sur la Chine. C’est un autre cas où des puissances étrangères placent les Philippines dans le collimateur d’une nouvelle guerre froide.

La réponse de l’administration Biden à cette élection s’aligne sur ses réponses précédentes au régime Duterte. Bien que Biden ait déclaré qu’il ferait des droits de l’homme le centre de sa politique étrangère, il a continué sans vergogne un soutien militaire substantiel au gouvernement Duterte et n’a pas réagi ni même commenté les nombreuses atrocités bien documentées contre les droits de l’homme aux Philippines.

Alors que le département d’État américain a créé un rapport sur les Philippines contenant des preuves accablantes des crimes de Duterte, le message de félicitations du gouvernement américain à Marcos Jr. et à la candidate à la vice-présidence Sara Duterte montre que l’administration se prosterne devant les protestations du gouvernement philippin contre le rapport du département d’État américain.

N’oublions pas que Marcos Jr. est accusé d’outrage au tribunal aux États-Unis pour “conduite contumace causant un préjudice direct à [a class of human rights victims].” Marcos Jr. a jusqu’à présent évité de payer le montant, plus de 353 millions de dollars, ordonné par le tribunal fédéral américain.

Comme dans le cas de Duterte, les États-Unis négligent la légalité et la justice pour les violations des droits de l’homme afin de se positionner militairement et économiquement dans la région Asie-Pacifique. Alors que Marcos Jr. peut demander l’immunité en tant que chef d’État en exercice, son cas de 1992 ne doit pas être ignoré ou rejeté.

Les membres du Hawaii Committee for Human Rights aux Philippines disent « NON » à l’administration Marcos-Duterte et « plus jamais à la loi martiale ». Nous appelons nos représentants au Congrès à coparrainer la loi philippine sur les droits de l’homme (PHRA). Cette loi interdirait que l’argent de nos impôts américains soit utilisé pour soutenir les opérations et l’équipement de l’armée et de la police philippines jusqu’à ce que les violations déplorables des droits de l’homme et les meurtres aux Philippines cessent.

Nous appelons le peuple d’Hawaï à soutenir l’appel à une enquête indépendante sur les récentes élections aux Philippines et à exhorter nos représentants au Congrès d’Hawaï à parrainer et à voter pour la PHRA.

Cet éditorial est paru à l’origine dans le Honolulu Star-Annonceur.

Source: https://www.counterpunch.org/2022/05/27/ferdinand-marcos-jr-should-be-fully-investigated-not-congratulated/

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire