Financer l’action pour le climat : accroître les investissements pour le climat et le développement

0
11

L’humanité est à la croisée des chemins – un moment de grand risque et de grande opportunité. Une voie mène à une croissance et à un développement attractifs ; l’autre à de grandes difficultés et à la destruction. Comme le montrent chaque rapport successif du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, le changement climatique se produit à un rythme plus rapide que prévu, les impacts et les dommages sont plus importants que prévu et le délai pour prendre des mesures correctives se réduit rapidement.

Ce rapport du Groupe d’experts indépendants de haut niveau sur le financement climatique vise à fournir un cadre pour le financement de l’action climatique, couvrant les besoins globaux de l’approche globale incarnée par l’Accord de Paris et la CCNUCC. Tous les éléments sont nécessaires et urgents et la plupart des actions doivent commencer maintenant ; c’est la science et la condition périlleuse du monde qui déterminent l’urgence et le moment.

La logique de ce document découle de la logique de réalisation des objectifs de l’Accord de Paris et du Pacte de Glasgow. La première partie se concentre sur la finalité et les investissements et actions nécessaires, en s’appuyant sur des travaux antérieurs sur l’analyse des investissements. La deuxième partie porte sur l’ampleur et la nature des différentes formes de financement nécessaires et sur la manière dont elles se complètent. La dernière partie porte sur la manière dont le cadre et les éléments clés décrits peuvent être mis en œuvre dans nos systèmes de collaboration internationale.

Principaux messages

  • Agir sur le climat, c’est transformer nos économies, en particulier nos systèmes énergétiques, en investissant dans le net zéro, l’adaptation, la résilience et le capital naturel. Réaliser cette transformation ne sera pas facile. Cela nécessite des investissements et des innovations solides, ainsi que la bonne échelle de financement, du bon type et au bon moment.
  • L’incapacité à tenir l’engagement de financement climatique de 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 pris par les pays développés lors des COP successives a érodé la confiance. Le monde a besoin d’une percée et d’une nouvelle feuille de route sur le financement climatique qui puisse mobiliser les 1 000 milliards de dollars par an de financement externe qui seront nécessaires d’ici 2030 pour les marchés émergents et les pays en développement (EMDC) autres que la Chine.
  • Une poussée d’investissement majeure, rapide et soutenue est nécessaire pour conduire une reprise forte et durable après les crises actuelles et récentes, transformer la croissance économique et atteindre les objectifs communs de développement et de climat.
  • Les principales priorités d’investissement doivent englober la transformation du système énergétique, répondre à la vulnérabilité croissante des pays en développement au changement climatique et réparer les dommages causés au capital naturel et à la biodiversité.
  • Les plateformes nationales/sectorielles pilotées par les pays peuvent rassembler les principales parties prenantes autour d’une stratégie ciblée, en augmentant les investissements, en s’attaquant aux obstacles ou aux contraintes contraignantes, en assurant une transition juste et en mobilisant des financements, en particulier des financements privés.
  • L’ampleur des investissements nécessaires dans les PED au cours des cinq prochaines années et au-delà nécessitera une stratégie d’endettement et de financement qui s’attaque aux difficultés persistantes de la dette, en particulier celles des pays pauvres et vulnérables, et qui entraîne une expansion majeure du financement national et international, public et privé, concessionnel et non concessionnel.

Ce rapport a été préparé par le groupe d’experts indépendants de haut niveau sur le financement climatique, coprésidé par le Dr Vera Songwe et le professeur Lord Nicholas Stern, à la demande de la présidence égyptienne de la COP27 et de la présidence britannique de la COP26.

La source: www.brookings.edu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire