La majorité parlementaire de Macron en danger — RT World News

0
40

Les projections électorales suggèrent que la coalition du président français pourrait ne pas conserver le contrôle à la majorité absolue de l’Assemblée nationale

L’alliance parlementaire du président Emmanuel Macron était pratiquement liée à une coalition de gauche dirigée par Jean-Luc Mélenchon après le premier tour de scrutin de dimanche, et selon certaines projections, elle pourrait ne pas remporter suffisamment de sièges lors du second tour pour obtenir la majorité nécessaire pour faire passer son initiatives législatives.

L’alliance centriste Ensemble, qui soutient Macron, a battu à peine le bloc de gauche avec 25,75 à 25,66 % des votes populaires, selon les données du ministère de l’Intérieur. Le parti du Rassemblement national dirigé par la populiste Marine Le Pen, battue par Macron à l’élection présidentielle d’avril, a remporté 18,68 % des voix dimanche.

Selon les projections de divers sondeurs, Ensemble devrait remporter entre 225 et 310 sièges au parlement lors du second tour du 19 juin, selon la société d’État Agence-France Presse et France 24.

L’alliance devra obtenir 289 sièges pour une majorité absolue à l’Assemblée nationale de 577 sièges. Sans majorité, Macron pourrait avoir du mal à faire adopter son programme par les législateurs, y compris les réformes des retraites qui, selon lui, sont nécessaires pour consolider les finances publiques.




L’alliance de gauche NUPES nouvellement formée devrait remporter entre 150 et 220 sièges à l’Assemblée nationale, tandis que le Rassemblement national devrait remporter jusqu’à 45 sièges. Le NUPES, dirigé par le gauchiste Jean-Luc Melenchon, s’oppose au projet de Macron de réformer le système de retraite français, appelant à la place à encore plus de dépenses publiques en abaissant l’âge national de la retraite de 60 à 60 ans.

Macron a appelé à relever l’âge auquel les citoyens peuvent prétendre à une pension complète à 65 ans pour aider à maintenir la viabilité financière du système de retraite. Sans majorité parlementaire, il aurait besoin d’un autre parti pour aider sa coalition à vaincre l’opposition du NUPES. Ce soutien ne viendra probablement pas du Rassemblement national, car Le Pen s’est élevé contre le plan de Macron, appelant à un âge de la retraite plus élevé “injuste.”

LIRE LA SUITE:
La réélection de Macron masque un profond malaise français

Le premier tour des élections de dimanche a été marqué par un taux de participation record, moins de la moitié des électeurs inscrits ayant voté.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire