La perle de mauvaise foi de la droite s’accroche à la fuite de la Cour suprême – Mother Jones

0
60

Erin Schaff/AP

Les faits comptent : Inscrivez-vous gratuitement Mère Jones Quotidien bulletin. Soutenez nos rapports à but non lucratif. Abonnez-vous à notre magazine imprimé.

Tard lundi, Politico a publié une fuite du projet de décision de la Cour suprême d’annuler Roe contre Wade. Le langage de l’opinion initiale, rédigé par le juge Samuel Alito, est choquant dans son désaveu sans équivoque de la décision historique sur les droits à l’avortement, même pour les partisans des droits reproductifs qui ont longtemps averti que ce jour arriverait bien assez tôt.

Mais la droite est également sortie marquée par le scandale, avec un défilé de réprimandes et de pointages du doigt sans fondement consommant à peu près tous les coins du GOP. Pas au-dessus de la fin de l’avortement sûr et légal en Amérique, bien sûr. Mais sur la sainteté brisée du processus.

“Ne vous y trompez pas, c’est une insurrection contre la Cour suprême”, a déclaré Ari Fleischer, contributeur de Fox News. Raconté Sean Hannity alors que la nouvelle faisait la une des journaux. Donald Trump, un homme dont l’indifférence pour le protocole n’est plus à démontrer, déploré toute la situation comme « dégradante » envers la haute cour et « pas bonne ».

La fuite, selon les conservateurs, est le travail stratégique d’un membre du personnel à l’esprit libéral de la Cour suprême, qui était au courant du fonctionnement de la Haute Cour et considérait qu’il était de son devoir de tirer la sonnette d’alarme. Il n’y a aucune preuve de cela. Mais les républicains ont déjà lancé le dénigrement prévisible de la gauche.

« Il incombe à [Chief Justice John Roberts] de faire venir chaque greffier devant lui… ou le FBI », a déclaré lundi Laura Ingraham, elle-même ancienne greffière du juge Clarence Thomas. “‘Donne moi ton telephone. Nous voulons tous vos comptes. Nous devons faire le nôtre – regardez tous les appareils que vous avez déjà utilisés et découvrez qui a fait ça.

La fuite est inhabituelle, c’est certain. Mais ce n’est pas sans précédent. Des opinions, des discussions et des querelles intra-judiciaires ont déjà fait l’objet de fuites. Même la décision Roe de 1973 elle-même a été divulguée aux médias. Plus important encore, le caractère sacré supposé de la haute cour a traversé de nombreuses horreurs historiques et les coups modernes de Bush contre Goreainsi que la nomination bloquée de Merrick Garland.

Il est utile de se rappeler que la droite met actuellement en scène un effondrement de perles sur quelque chose que presque tout le monde à travers le spectre politique savait être presque certain de se produire. (Il suffit de regarder les pages de Mère Jones de ces dernières années.) Toutes ces personnes, qui partagent probablement le même mépris inébranlable pour le droit à l’avortement qu’Alito a exprimé dans son projet d’avis, pourraient-elles vraiment être si furieuses face à un processus précieux ?

A en juger par certains des personnages criant au scandale pour l’instant, j’en doute. En fait, il semble que la droite ait tout intérêt à s’indigner contre les soi-disant gauchistes qui sapent secrètement la Cour suprême en distrayant des faits. Qu’une Cour suprême à tendance conservatrice est sur le point de faire quelque chose profondément impopulaire parmi le public américain. Que le rêve fiévreux de la droite de mettre fin à l’avortement depuis des décennies se rapproche d’une victoire décisive. Soit ça, soit ils aiment simplement être la partie des personnes lésées.



La source: www.motherjones.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire