La Pologne taquine un accord record sur les armes — RT World News

0
34

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a annoncé mardi que le pays exportera pour près de 630 millions de dollars d’armes vers l’Ukraine. Le contrat militaire a été qualifié de plus important que Varsovie ait signé au cours des 30 dernières années.

“Nous sommes heureux d’avoir l’opportunité de vendre nos armes à l’étranger aujourd’hui”, a déclaré Morawiecki lors d’une visite à l’usine d’armement polonaise Stalowa Wola mardi, ajoutant que ceux-ci seront “essayé et testé” des armes qui vont “non seulement passer le baptême du feu,” mais sera aussi un “Arme très importante sur le champ de bataille, très probablement dans l’est de l’Ukraine.”

Le Premier ministre a également déclaré qu’une partie du financement de ces armes sera couverte par l’Union européenne, ajoutant que la Pologne utilisera cet argent pour enrichir son potentiel de production.

Son vice-Premier ministre Jacek Sasin a confirmé l’accord et a déclaré que la somme totale de ces livraisons s’élèverait à environ 628 millions de dollars.

Fin mai, la Pologne a également fait don de 18 canons automoteurs «Krab» aux forces de Kiev, et les forces militaires polonaises ont formé une centaine d’artilleurs ukrainiens pour les faire fonctionner, selon la radio polonaise, qui a noté que les forces ukrainiennes disposent désormais d’au moins 24 canons occidentaux. obusiers automoteurs.




Varsovie prétend être l’un des plus grands fournisseurs de matériel militaire à l’Ukraine, juste derrière les États-Unis. La Pologne a jusqu’à présent fourni à Kiev des chars T-72, des obusiers automoteurs Gozdzik, des missiles air-air, des drones et des lance-roquettes Grad.

Pendant ce temps, Moscou a averti que tous les stocks d’armes occidentales en Ukraine sont “cibles légitimes” et qu’il mène fréquemment des frappes aériennes et des missiles contre eux.

La Russie a attaqué son pays voisin après l’échec de l’Ukraine à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk, signés pour la première fois en 2014, et la reconnaissance éventuelle par Moscou des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Le protocole négocié par l’Allemagne et la France a été conçu pour donner aux régions séparatistes un statut spécial au sein de l’État ukrainien.

Le Kremlin a depuis exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire