La République tchèque permet aux citoyens de se battre pour l’Ukraine

0
105

Le président Zeman a accordé à 103 volontaires une dérogation spéciale pour rejoindre l’armée de Kiev

Le président Milos Zeman a accordé à 103 citoyens de la République tchèque une exemption spéciale leur permettant de rejoindre l’armée ukrainienne, a rapporté mercredi son bureau. Quelque 400 volontaires ont demandé une dérogation dans le but de combattre pour l’Ukraine contre la Russie, selon les chiffres officiels.

Les Tchèques ont besoin d’une autorisation spéciale signée par le président et le Premier ministre pour servir dans une force militaire étrangère. Sinon, ils risquent des poursuites dans leur pays et potentiellement une peine de cinq ans de prison. Selon les médias locaux, certains citoyens tchèques combattent déjà en Ukraine.

Les exceptions de responsabilité pénale signées par le président cette semaine faisaient partie d’un accord conclu avec le Premier ministre Petr Fiala en mars. À l’époque, Zeman s’était opposé à l’autorisation donnée aux volontaires de rejoindre les forces ukrainiennes. Commentant les renonciations mercredi, son porte-parole a déclaré que le président était favorable à toutes les formes de soutien à l’Ukraine.

Lire la suite

Un tireur d’élite canadien « déçu » de la réalité en Ukraine

Le ministère de la Défense examine chaque cas individuellement en coopération avec le ministère de l’Intérieur et le ministère des Affaires étrangères avant de transmettre les documents au bureau du président pour approbation. Les 103 demandes représentent environ un quart du nombre total, a-t-il déclaré. Le bureau du Premier ministre a déclaré que Fiala les contresignerait.

La Russie a lancé une offensive contre l’Ukraine fin février, après l’échec de Kiev à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk, signés pour la première fois en 2014, et la reconnaissance éventuelle par Moscou des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Les protocoles négociés par l’Allemagne et la France ont été conçus pour donner aux régions séparatistes un statut spécial au sein de l’État ukrainien.

Le Kremlin a depuis exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire