La République tchèque s’engage à sortir du charbon d’ici 2033

0
175

Le nouveau gouvernement de la République tchèque a publié son programme le 7 janvier annonçant sa sortie du charbon d’ici 2033. C’est le 22e pays européen à annoncer une date de sortie du charbon. Mais le gouvernement tchèque dépasse de trois ans la date qui serait compatible avec l’accord de Paris sur le climat de l’ONU, a déclaré Europe Beyond Coal le 7 janvier.

« Il est capital que le gouvernement tchèque comprenne que nous sommes dans la partie finale pour le charbon européen, mais son engagement de suppression progressive du charbon en 2033 signifie qu’il part du mauvais pied. Le gouvernement tchèque sait très bien que la science du climat nous dit que les pays européens doivent éliminer progressivement le charbon d’ici 2030. Il doit accélérer le plan », a déclaré le directeur général d’Europe Beyond Coal. Mahi Sidéridou mentionné.

Le précédent gouvernement tchèque a lancé une commission charbon en 2020, qui a rendu trois scénarios de suppression progressive du charbon : 2033, 2038 et 2043, avant de recommander formellement 2038, selon l’Europe au-delà du charbon. Tous les scénarios ont été modélisés sur un prix du système d’échange de quotas d’émission de 30 € par tonne en 2030, bien que les prix se situent déjà au nord de 80 € par tonne aujourd’hui. Ils supposent également une croissance inutilement modeste de la production d’énergie renouvelable et ne prévoient pas la fermeture de centrales au charbon avant 2029.

“Nous voyons les plans de sortie du charbon au niveau des pays s’accélérer dans toute l’Europe et pensons que la République tchèque éliminera progressivement le charbon avant 2030 comme les autres pays européens responsables et développés”, a déclaré l’attaché de presse de Greenpeace République tchèque. Lukas Hrabek mentionné. “Mais même la date inadéquate d’élimination progressive du charbon en 2033 envoie un signal clair à l’industrie énergétique tchèque que les projets d’extension de la mine de Bílina ou de modernisation d’anciennes centrales au charbon doivent être abandonnés maintenant”, a-t-il ajouté.

Parallèlement à l’engagement du gouvernement à éliminer progressivement le charbon, le marché commence également à bouger. La compagnie d’électricité tchèque CEZ a annoncé qu’elle réduirait considérablement le charbon de ses opérations d’électricité et de chauffage, réduisant la quantité d’électricité qu’elle produit à partir du charbon de 39 % à 12,5 % d’ici 2030.

Coordonnateur de projets du Centre de transport et d’énergie Katerina Davidova a souligné que maintenant que la République tchèque a enfin sa date d’élimination du charbon, il est important de se concentrer sur la gestion de la transition d’une économie basée sur les énergies fossiles à une économie basée sur les énergies renouvelables. “De nombreuses années précieuses ont été perdues en raison de l’indécision des gouvernements précédents”, a-t-elle déclaré, ajoutant qu’il était temps de commencer à prendre la transition juste au sérieux et de s’assurer que les habitants des régions minières étaient entendus et soutenus.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire