La Russie fait face à plus de sanctions – Pologne – RT World News

0
37

Le vice-ministre polonais des Affaires étrangères a fait valoir que les avoirs gelés de la Russie devraient être confisqués

Une nouvelle série de sanctions de l’UE contre la Russie au sujet de l’Ukraine est déjà en cours d’élaboration, a déclaré samedi le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Pawel Jablonski.

Interrogé par l’agence de presse polonaise si la prochaine série de sanctions était en préparation, Jablonski a répondu : “Bien sûr.”

Jablonski a ajouté que l’UE devrait confisquer les avoirs russes gelés et les utiliser pour la défense et le redressement de l’Ukraine. “Le travail sur la question est déjà en cours.”

Le diplomate a fait valoir que davantage de banques russes, telles que Gazprombank, devraient être retirées du système mondial de messagerie de paiement SWIFT. Plusieurs banques, dont Sberbank, le plus grand prêteur de Russie, ont déjà été coupées de SWIFT.

Vendredi, Bruxelles a dévoilé son sixième paquet de sanctions, qui comprend une interdiction du pétrole russe livré par voie maritime. Ces expéditions représentent 90% des importations totales de pétrole du bloc en provenance de Moscou. Cette décision permet également à la Hongrie, qui dépend fortement de l’énergie russe, de continuer à recevoir du pétrole russe par pipeline.




Jablonski a déclaré que la Pologne avait été « mettre une pression politique et diplomatique très forte » sur la Hongrie lors du débat sur les sanctions. Il a déclaré que les exemptions et les exclusions sont ce qui rend le sixième paquet insuffisant pour affecter les actions de la Russie en Ukraine. Le président Vladimir Poutine “pourrait encore dépenser de l’argent pour l’armée et reconstituer les ressources sur la ligne de front”, il a dit.

Le diplomate s’est en outre plaint que les entreprises trouvent “moyens créatifs” contourner les sanctions, qui “porte atteinte à la crédibilité de l’Union européenne”.

La Russie a attaqué l’Ukraine fin février après l’échec de Kiev à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk, signés pour la première fois en 2014, et la reconnaissance éventuelle par Moscou des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Les protocoles négociés par l’Allemagne et la France ont été conçus pour donner aux régions séparatistes un statut spécial au sein de l’État ukrainien.

Le Kremlin a depuis exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire