La Russie suspend l’approvisionnement en gaz de la Bulgarie et de la Pologne — RT World News

0
54

Gazprom, le principal fournisseur russe de gaz naturel, a annoncé mercredi l’arrêt complet des exportations de gaz vers la Bulgarie et la Pologne après que les deux pays ont refusé d’effectuer des paiements en roubles. Selon un communiqué, les approvisionnements ne reprendront pas tant que Sofia et Varsovie ne se seront pas conformées aux nouvelles conditions.

Le géant de l’énergie basé à Saint-Pétersbourg a averti que si la Bulgarie et la Pologne commençaient à siphonner le gaz de transit russe destiné à d’autres pays, cela réduirait les approvisionnements du montant que Sofia et Varsovie ont illégalement retenu.

Dans un communiqué tôt mercredi, la société a expliqué que «à la fin de la journée ouvrable du 26 avril, Gazprom Export n’avait pas reçu de paiements en roubles pour les livraisons de gaz en avril des sociétés “Bulgargaz” (Bulgarie) et PGNiG (Pologne)», comme l’exige le décret du président Vladimir Poutine du 31 mars. Il a noté que «les paiements pour le gaz livré depuis le 1er avril doivent être effectués en roubles“, et que les deux sociétés en avaient été informées”en temps opportun.”




Le mois dernier, Poutine a demandé aux États qui ont imposé des sanctions à la Russie et qui importent toujours son gaz d’utiliser la monnaie russe pour les transactions. Plusieurs acheteurs ont signalé leur volonté d’accepter les demandes de Moscou. Lundi, Uniper, le plus grand importateur allemand de gaz russe, a déclaré qu’il serait possible de payer les futurs approvisionnements sans enfreindre les sanctions occidentales.

Le chancelier autrichien Karl Nehammer a exprimé un point de vue similaire, tout comme le gouvernement hongrois.

Uniper a révélé lundi qu’il existait un moyen de franchir la ligne mince entre le respect des sanctions de l’UE et le respect des exigences de la Russie en matière de paiements en roubles. Un représentant de la société a déclaré dans un communiqué envoyé par courrier électronique que «selon une évaluation initiale et donc toujours non contraignante, nous considérons toujours qu’un futur traitement des paiements conforme est faisable.”


La Pologne confirme l'arrêt de l'approvisionnement en gaz russe

La Pologne a refusé de suivre cette procédure et a sanctionné mardi Gazprom, qui détient 48% du capital de la société polonaise copropriétaire du gazoduc Yamal-Europe. La route de 4 000 kilomètres transporte le gaz de la péninsule de Yamal et de la Sibérie occidentale vers l’Allemagne et la Pologne via la Biélorussie.

S’adressant à la station de radio RMF mercredi, Petr Naimsky, un responsable du gouvernement polonais supervisant l’infrastructure énergétique stratégique du pays, a déclaré que Varsovie n’achèterait plus de gaz à la Russie.

Alors que le contrat actuel de 10 ans de la Bulgarie avec Gazprom devait expirer à la fin de cette année, la déclaration du ministère a déclaré que Bulgargaz ne terminerait pas le contrat s’il devait payer en roubles, indiquant que la configuration “présente des risques importants pour la Bulgarie.” Sofia dépend de la Russie pour environ 90 % de son gaz, le reste provenant de l’Azerbaïdjan.

Le mois dernier, un porte-parole de la société énergétique publique Bulgargaz a déclaré aux journalistes qu’à partir de cet été, Bakou fournira l’intégralité de l’approvisionnement du pays, mais à un prix plus élevé. Plus loin, le gouvernement bulgare prévoit de connecter le pays à un terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) encore inachevé en Grèce, où le gaz sera importé par bateau, probablement des États-Unis.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire