La Turquie arrête 7 personnes pour des liens présumés avec le religieux en exil Ankara blâme pour le coup d’État — RT World News

0
33

Au moins sept personnes ont été arrêtées par les autorités turques, soupçonnées d’avoir des liens avec le religieux musulman auto-exilé Fethullah Gulen, qu’Ankara accuse d’être à l’origine de la tentative de coup d’État de 2016.

Les arrestations effectuées vendredi interviennent après que les procureurs de la capitale ont émis des mandats d’arrêt contre huit suspects, dont cinq militaires en service actif, ainsi qu’un sergent à la retraite et deux sergents licenciés.

L’opération, menée dans quatre des provinces du pays, s’inscrit dans le cadre d’une enquête en cours menée par Ankara sur des membres des forces armées soupçonnés de soutenir Gulen. Le gouvernement turc a qualifié le mouvement Gülen d’Organisation terroriste Fethullah (FETO). Les derniers détenus sont accusés d’avoir communiqué avec de supposés hauts responsables de FETO via des téléphones fixes, selon les autorités turques.



Aussi sur rt.com
La Turquie arrête 43 personnes prétendument liées au religieux auto-exilé Gulen, qui, selon Ankara, a organisé le coup d’État bâclé de 2016


Ankara a accusé Gulen, un allié devenu critique du président turc Recep Tayyip Erdogan, d’être à l’origine de la tentative de prise de pouvoir de 2016 qui a fait au moins 250 morts et plus de 2 000 blessés. Le prédicateur musulman, qui vit aux États-Unis depuis 1999, a dénoncé la tentative de coup d’État et réfuté toute accusation d’implication dans celui-ci.

Les arrestations de vendredi font partie d’une récente chaîne de détentions contre des individus qui, selon les autorités turques, ont des liens avec les organisateurs présumés du coup d’État. Plus tôt cette semaine, au moins 43 personnes ont été arrêtées lors de raids dans 40 provinces turques.



Aussi sur rt.com
Erdogan fait marche arrière sur les menaces d’expulsion de l’envoyé américain et de 9 autres ambassadeurs, après s’être engagés à ne pas s’ingérer dans les affaires de la Turquie


Le mois dernier, Ankara a arrêté 81 suspects après avoir ordonné l’arrestation de 125 personnes, dont 29 anciens employés du ministère turc des Affaires étrangères qui avaient été licenciés ou suspendus. Plus tôt en octobre, le bureau du procureur général d’Izmir a arrêté 97 personnes après une enquête visant à retrouver des soldats actifs et anciens recherchés, ainsi que d’anciens étudiants militaires, tous prétendument liés à Gülen.

Le gouvernement turc a lancé une répression majeure au lendemain de la tentative de coup d’État, arrêtant quelque 80 000 personnes pour qu’elles soient jugées pour leur rôle supposé dans l’échec de la prise de pouvoir. Quelque 150 000 fonctionnaires, militaires, membres de la magistrature et autres ont été licenciés ou suspendus de leurs fonctions, et plus de 20 000 personnes ont été renvoyées de l’armée turque.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici