L’Arabie saoudite annonce un cessez-le-feu au Yémen — RT World News

0
270

L’Arabie saoudite a annoncé l’arrêt de toutes les opérations militaires au Yémen, dans l’optique de parvenir à une solution permanente au conflit dans le pays voisin, a annoncé mardi soir le porte-parole de la coalition dirigée par Riyad. Les rebelles houthis du Yémen avaient proposé plus tôt un armistice de trois jours, qui, selon eux, pourrait être permanent si les Saoudiens acceptaient.

« Le Commandement des forces conjointes de la Coalition annonce par la présente la cessation des opérations militaires au Yémen à partir de (0600) mercredi 30 mars 2022 », a annoncé le porte-parole de la coalition, le général de brigade Turki Al-Maliki, juste avant minuit.

Al-Maliki a déclaré que cela avait été fait à la demande du Dr Nayef Al-Hajraf, secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), “En vue de créer les conditions propices nécessaires à des consultations fructueuses et un environnement favorable au mois sacré du Ramadan pour faire la paix et parvenir à la sécurité et à la stabilité au Yémen”.

La coalition va “se conformer à cette cessation, et entreprendre toutes les démarches et procédures nécessaires pour en assurer le succès”, ajouta le général.

L’annonce d’Al-Maliki intervient trois jours après que les rebelles houthis contrôlant la capitale yéménite ont proposé une trêve de trois jours qui, selon eux, pourrait devenir permanente si la coalition dirigée par l’Arabie saoudite était d’accord.




“Il s’agit d’une invitation sincère et de mesures pratiques pour rétablir la confiance et faire passer toutes les parties de l’arène des pourparlers à l’arène des actes”, a déclaré samedi le président du Conseil politique suprême des Houthis, Mahdi al-Mashat Mashat, dans un discours diffusé à la télévision yéménite. Les Houthis arrêteraient leurs frappes de missiles et de drones et s’attendraient à ce que les Saoudiens mettent fin à leur campagne de bombardements et débloquent les ports yéménites, a déclaré Mashat.

Sa proposition est intervenue après une attaque dévastatrice des Houthis contre les dépôts pétroliers de Saudi Aramco à Djeddah le 25 mars, et un bombardement de représailles de la coalition contre la capitale yéménite Sanaa et le port de Hodeidah.

Dans l’annonce du cessez-le-feu, Al-Maliki a souligné que la coalition dirigée par l’Arabie saoudite « réaffirme sa position inébranlable de soutien au gouvernement légitime du Yémen, tant dans ses positions politiques que dans ses procédures et mesures militaires », faisant référence au rival soutenu par Riyad des Houthis. Ainsi, bien qu’il soit possible que la trêve du Ramadan devienne permanente, le différend sous-jacent au conflit de sept ans reste non résolu.

Riyad et ses alliés ont lancé une guerre aérienne au Yémen en mars 2015, suivie d’une campagne terrestre plus tard, cherchant à restaurer le président Abdrabbuh Mansur Hadi, soutenu par l’Arabie saoudite, qui avait été évincé par les Houthis. La coalition a accusé le groupe chiite d’être des mandataires de l’Iran, ce que Téhéran a démenti.

L’ONU a estimé que plus de 400 000 Yéménites sont morts à cause de la guerre, dont beaucoup d’enfants de moins de cinq ans qui ont péri à cause de la famine et des maladies causées par le blocus.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire