L’Arabie saoudite exhorte ses citoyens à quitter “immédiatement” le Liban | Nouvelles

0
223

L’ambassade d’Arabie saoudite a averti ses citoyens de ne pas se rendre dans les zones où se déroulaient des affrontements armés.

L’ambassade d’Arabie saoudite au Liban a exhorté ses citoyens à quitter le pays dès que possible et à éviter de s’approcher des zones où il y a eu des affrontements armés.

Dans un communiqué publié vendredi soir sur X, anciennement connu sous le nom de Twitter, l’ambassade a averti les citoyens saoudiens de ne pas se rendre dans les zones où des affrontements armés avaient lieu, a rapporté l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Le royaume n’a pas précisé quelles régions du Liban il conseillait à ses citoyens d’éviter.

L’ambassade a souligné “l’importance de respecter l’interdiction de voyager saoudienne au Liban”, ajoute le communiqué.

Le Koweït a également publié tôt samedi un avis appelant les Koweïtiens au Liban à rester vigilants et à éviter les “zones de troubles de la sécurité”, mais s’est abstenu de leur demander de quitter le pays, selon un communiqué du ministère koweïtien des Affaires étrangères publié sur X.

Le 1er août, le Royaume-Uni a également mis à jour ses conseils aux voyageurs pour le Liban, déconseillant «tout voyage sauf essentiel» dans certaines parties du sud du Liban près du camp de réfugiés palestiniens d’Ein el-Hilweh.

Violence continue

Depuis le 29 juillet, au moins 13 personnes ont été tuées et plus de 60 blessées dans des affrontements entre la faction dominante du Fatah et un groupe radical dans le camp, le plus grand des 12 camps palestiniens établis au Liban en 1948 après la création d’Israël.

Le Fatah a accusé les groupes armés Jund al-Sham et al-Shabab al-Muslim d’avoir abattu un général militaire du Fatah, Abu Ashraf al-Armoushi, dans le camp.

Selon Maher Shabaita, le chef du Fatah dans la région de Sidon, les factions palestiniennes du camp ont formé une commission d’enquête pour découvrir qui était responsable du meurtre d’al-Armoushi et les remettront à la justice libanaise pour qu’ils soient jugés.

Un cessez-le-feu entre les groupes palestiniens du camp a été annoncé le 31 juillet sous la médiation des parties libanaises.

Cependant, des affrontements armés continuent de se produire entre les factions de temps en temps.​​​​​​​

Selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, ou UNRWA, Ein el-Hilweh accueille entre 80 000 et 250 000 réfugiés.

Jeudi, Dorothee Klaus – la directrice de l’UNRWA au Liban – a déclaré que 600 personnes déplacées du camp séjournaient dans deux des écoles de l’agence, à Sidon et dans un autre camp voisin, Mieh Mieh.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2023/8/5/saudi-arabia-urges-its-citizens-to-immediately-leave-lebanon

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des voix : 1

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire