Le bilan des inondations en RD Congo dépasse les 400 | Actualités sur la crise climatique

0
220

Les autorités affirment que 287 personnes ont été tuées et 167 autres portées disparues après que de fortes pluies ont fait sortir des rivières de leur lit dans la province du Sud-Kivu.

Le nombre de morts à la suite des inondations et des glissements de terrain en République démocratique du Congo cette semaine s’élève à au moins 401, selon Theo Ngwabidje Kasi, gouverneur de la province du Sud-Kivu, dans l’est du pays d’Afrique centrale.

Au moins 176 personnes ont été signalées mortes vendredi et de nombreuses autres disparues alors que les travailleurs humanitaires récupéraient des dizaines de corps. 205 autres personnes ont été grièvement blessées dans les inondations causées par la sortie de rivières après de fortes pluies jeudi, tandis que 167 personnes sont portées disparues.

Kasi a déclaré lundi à Reuters par message que le nombre de morts s’élevait désormais à 401. Il n’a fourni aucun autre détail.

(Al Jazeera)

Le président Félix Tshisekedi a déclaré lundi une journée de deuil national et une équipe de ministres doit se rendre dans la région pour coordonner l’aide humanitaire et la gestion des catastrophes, a déclaré le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya.

La saison des pluies actuelle, typique de la région du Sud-Kivu, devrait durer jusqu’à fin mai.

La catastrophe dans l’est de la RD Congo est survenue deux jours après que des inondations ont tué au moins 131 personnes et détruit des milliers de maisons au Rwanda voisin, qui se trouve de l’autre côté du lac Kivu.

Samedi, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a présenté ses condoléances aux victimes des “inondations catastrophiques” dans les deux pays.

“C’est encore une autre illustration de l’accélération du changement climatique et de son impact désastreux sur les pays qui n’ont rien fait pour contribuer au réchauffement climatique”, a-t-il déclaré lors d’une visite au Burundi.

Les experts disent que les événements météorologiques extrêmes se produisent avec une fréquence et une intensité accrues en raison du changement climatique.

Le mois dernier, un glissement de terrain provoqué par des averses torrentielles a tué une vingtaine de personnes dans le Nord-Kivu, une province voisine du Sud-Kivu.

La RD Congo, une vaste nation de la taille de l’Europe occidentale continentale, est l’un des pays les plus pauvres du monde, en proie à des conflits à l’est.

Carte de la province du Sud-Kivu, République démocratique du Congo

Source: https://www.aljazeera.com/news/2023/5/7/dr-congo-floods-death-toll-surpasses-200

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire