Le Brésilien Bolsonaro et Lula s’affrontent dans le premier débat du second tour | Nouvelles des élections

0
65

Les règles du débat en roue libre ont permis aux candidats de parcourir la scène en échangeant des coups et des insultes personnelles.

Le titulaire d’extrême droite Jair Bolsonaro et son rival de gauche Luiz Inacio Lula da Silva ont échangé des coups et des insultes alors qu’ils s’affrontaient lors de leur premier débat face à face lors du deuxième et dernier tour de l’élection présidentielle brésilienne.

Lula a attaqué Bolsonaro comme un “petit dictateur” et le “roi des fausses nouvelles”, tandis que Bolsonaro a accusé Lula de mensonge, de corruption et d’un bilan “honteux” lors d’un débat télévisé de deux heures dimanche soir.

Les électeurs se rendent aux urnes le Le 30 octobre pour choisir l’homme qui deviendra le prochain président du Brésil avec Lula, 76 ans, l’ancien président charismatique mais terni, tenant la tête de Bolsonaro.

Lula a critiqué Bolsonaro pour sa gestion de la pandémie de COVID-19, attaquant sa résistance aux vaccins et son adoption de médicaments non éprouvés tels que l’hydroxychloroquine.

“Votre négligence a entraîné la mort de 680 000 personnes, alors que plus de la moitié auraient pu être sauvées”, a déclaré l’ancien métallurgiste au président.

Bolsonaro a ensuite pris l’offensive et ciblé Lula pour des scandales de corruption au cours des 14 années où son Parti des travailleurs a gouverné le Brésil. Des dizaines de chefs d’entreprise et d’hommes politiques, dont Lula, ont été arrêtés dans le cadre d’une vaste répression de la corruption, et Lula a passé du temps en prison pour une condamnation pour corruption qui a ensuite été annulée par la Cour suprême du Brésil.

“Votre passé est honteux… Vous n’avez rien fait pour le Brésil à part fourrer de l’argent public dans vos poches et celles de vos amis”, a déclaré à Lula l’ancien capitaine de l’armée de 67 ans.

Les clients d’un bar de Brasilia regardent le débat sur grand écran. Lula est en tête dans la course acharnée [Adriano Machado/Reuters]

‘Ronger les ongles’

Lula a remporté 48 % des voix au premier tour des élections, Bolsonaro obtenant 43 %, bien plus que ce que les sondages d’opinion avaient suggéré.

Sa performance étonnamment forte a préparé le terrain pour un second tour âprement disputé avec les deux candidats intensifiant leur rhétorique et déclenchant des attaques personnelles meurtrières dans des publicités télévisées.

“Il s’agit d’une élection difficile”, a déclaré la correspondante d’Al Jazeera au Brésil, Monica Yanakiew. “Les deux candidats se battent pour chaque vote même si Lula est toujours le favori.”

Les règles du débat en roue libre permettaient aux candidats de parcourir la scène et de s’approcher des caméras, ce que les deux faisaient fréquemment bien qu’ils se regardaient rarement, à l’exception notable d’un silence tendu que Bolsonaro a finalement interrompu en posant sa main sur l’épaule de Lula avec un sourire.

Comme cela a été le cas pendant une grande partie de la campagne, beaucoup plus de temps a été consacré à des attaques personnelles qu’à des discussions de fond.

“Les propositions politiques ont perdu leur rôle central et les accusations ont pris leur place”, a déclaré le politologue Christopher Mendonca à l’agence de presse AFP.

La campagne de Bolsonaro comptait sur le débat de dimanche pour aider à combler l’écart avec Lula, qui a toujours une avance d’environ 5 points de pourcentage, selon les sondages du sondeur Datafolha.

Aucun des deux candidats n’a détaillé dans le débat comment ils collecteraient des fonds pour étendre un programme de protection sociale plus généreux, ce que les deux ont promis de faire sans enfreindre les règles budgétaires fédérales.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/10/17/brazils-bolsonaro-lula-face-off-in-first-debate-of-run-off

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire