Le Congrès peut-il arrêter le projet de Louis DeJoy d’acheter une flotte de camions énergivores ? – Mère Jones

0
242

Tom Williams/Pool/CNP/Zuma

Combattez la désinformation. Obtenez un récapitulatif quotidien des faits importants. Inscrivez-vous gratuitement Mère Jones bulletin.

En tant que ministre des Postes, Louis DeJoy a été embourbé dans la controverse. Nommé en mai 2020 après avoir fait des dons massifs à Donald Trump, DeJoy a cherché à mettre en place un plan d’austérité au service postal des États-Unis. Avant les élections de 2020, au cours desquelles un nombre record d’Américains ont voté par courrier, DeJoy a pris un certain nombre de mesures qui ont ralenti le service postal, notamment en interdisant les heures supplémentaires et en mettant hors service des centaines de machines à voter.

La controverse la plus récente de DeJoy a été moins médiatisée: un projet d’achat d’une flotte de camions de courrier énergivores, contre la volonté de l’administration Biden, pour 6 milliards de dollars.

L’achat représenterait un investissement important dans les infrastructures qui aggravera le changement climatique et sera encore plus coûteux à l’avenir. Le président Biden a déclaré son objectif de faire en sorte que les agences fédérales éliminent progressivement l’utilisation des véhicules à essence. Mais il n’a aucun pouvoir sur les décisions de l’USPS, une agence indépendante.

Cela laisse l’application au Congrès. Et ils pourraient peut-être l’arrêter.

Ce mois-ci, le représentant Gerry Connolly (D-Va.) a présenté un projet de loi qui interdirait au service postal des États-Unis d’aller de l’avant avec un contrat pour une nouvelle flotte de camions de courrier à moins que 75 % de ces camions ne soient électriques.

“Se sevrer de la dépendance aux combustibles fossiles est un élément majeur pour essayer de faire face aux émissions de gaz à effet de serre”, a déclaré Connolly. “Réapprovisionner [the postal fleet] avec des véhicules électriques et hybrides contribuerait grandement à changer la nature du carburant dans les véhicules américains sur les routes.

Étant donné que le contrat de l’USPS avec Oshkosh Defence, basé au Wisconsin, est déjà finalisé, les législateurs devront agir «à toute vitesse délibérée» dans leur ultime effort pour sécuriser une flotte postale verte, m’a dit Connolly.

L’USPS, avec ses itinéraires généralement courts et ses places de stationnement nocturnes désignées, devrait être un cas d’utilisation parfait pour les véhicules électriques, mais il a été entravé par la bureaucratie, des milliards de dollars de dettes inventées et un ministre des Postes apparemment opposé aux dépenses et risque.

“Lorsque M. DeJoy s’y met, il peut rassembler les votes républicains pour le service postal”, a déclaré Connolly. “Il y a un appétit au Congrès, s’ils sont prêts à travailler avec nous, pour financer cela pour s’assurer qu’ils ont une flotte qui est une flotte du 21e siècle qui adopte les nouvelles technologies et qui est respectueuse de l’environnement.”

Quant à l’argument selon lequel certains trajets postaux sont trop longs pour que les véhicules électriques soient réalisables, eh bien, c’est vrai. Mais, selon la propre estimation de l’USPS, ces trajets de plus de 70 miles ne représentent que 5% du total des itinéraires postaux. Une flotte avec 25% de camions à essence, comme Connolly l’a proposé, devrait être plus que suffisante pour couvrir ces itinéraires extra-longs.

Début mars, le Congrès a adopté un projet de loi avec un soutien bipartite écrasant pour réviser les finances de l’USPS. Connolly n’achète donc pas l’argument de DeJoy selon lequel une flotte électrique serait trop chère. De plus, a-t-il dit, “avec les prix du gaz aussi élevés qu’ils sont en ce moment, il y a une réelle opportunité d’économiser de l’argent à la fois au niveau opérationnel et avec cet investissement en capital”.

La source: www.motherjones.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire