Le Japon pousse l’Inde à dénoncer la Russie — RT World News

0
49

Le Premier ministre japonais a déclaré que les actions de la Russie en Ukraine “ébranlent l’essence même de l’ordre international”

Le Premier ministre indien Narendra Modi a reçu samedi à New Delhi son homologue japonais Fumio Kishida, où les deux dirigeants ont discuté des affaires bilatérales et de la sécurité internationale, alors que l’Inde continue de résister aux pressions pour condamner ouvertement la Russie pour ses actions militaires en Ukraine.

“Nous avons longuement échangé aujourd’hui en petit groupe sur la situation en Ukraine”, a-t-il ajouté. Kishida a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec Modi. « L’invasion russe de l’Ukraine est un grave incident qui ébranle l’essence même de l’ordre international. Nous devons répondre de manière ferme et résolue.

« Nous avons confirmé que toute modification unilatérale du statu quo par la force ne peut être pardonnée dans aucune région, et il est nécessaire de rechercher des résolutions pacifiques des différends fondées sur le droit international », ajouta Kishida, debout à côté de Modi.

Cependant, Modi s’est abstenu d’aborder directement la crise ukrainienne, disant seulement que « Les événements géopolitiques posent de nouveaux défis. Il a plutôt parlé de renforcer davantage le partenariat indo-japonais pour « encourager la paix, la prospérité et la stabilité dans la région indo-pacifique et au niveau mondial ».

Une déclaration conjointe publiée après les pourparlers a exprimé « grave préoccupation concernant le conflit et la crise humanitaire en cours » en Ukraine, et a exhorté un “cessation immédiate de la violence” sans censurer la Russie.




L’Inde a subi une pression occidentale accrue pour prendre ses distances et rompre ses liens économiques avec Moscou, après s’être abstenue de soutenir la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies qui condamnait l’action militaire de la Russie en Ukraine, et a choisi de rester neutre aux côtés de la Chine, du Pakistan, de l’Afrique du Sud et de 30 autres pays.

L’Inde fait également l’objet de critiques pour avoir acheté du pétrole russe, disponible à des prix réduits, certains pays l’évitant par crainte de sanctions de représailles de la part des États-Unis. Le gouvernement indien aurait toutefois adopté une approche pragmatique et « explorer toutes les possibilités » pour assurer la sécurité énergétique du pays.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé une « opération militaire spéciale » en Ukraine le 24 février, dans le but déclaré de « démilitariser et dénazifier » son gouvernement, en veillant à ce que ses aspirations à l’adhésion à l’OTAN ne constituent plus une menace ni pour la Russie ni pour les républiques du Donbass nouvellement reconnues, qui ont subi sept ans de siège par les forces de Kiev. Les États-Unis et leurs alliés ont accusé la Russie de lancer une “sans provocation” invasion pour occuper l’Ukraine.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire