Le Kremlin nie toute responsabilité dans la crise alimentaire alors que Poutine rencontre les dirigeants de l’UA | Nouvelles de l’alimentation

0
46

Les pays africains sont durement touchés par la crise croissante, qui a fait monter en flèche les prix des céréales, des huiles de cuisson, du carburant et des engrais.

Le Kremlin a déclaré que le président russe Vladimir Poutine, qui rencontre les dirigeants de l’Union africaine, leur dira que Moscou n’est pas responsable de la crise alimentaire croissante qui affecte leur continent.

La télévision d’État a montré que Poutine saluant le président sénégalais Macky Sall, président de l’UA, et Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA, au début des pourparlers dans la station balnéaire de Sotchi, dans le sud de la Russie, vendredi.

L’armée russe s’est emparée d’une grande partie de la côte sud de l’Ukraine au cours de sa guerre de 100 jours et ses navires de guerre contrôlent l’accès aux ports de la mer Noire du pays. Mais il continue de blâmer l’Ukraine et l’Occident pour l’arrêt des exportations de céréales ukrainiennes qui en a résulté.

“Avec un haut degré de probabilité et de confiance, je peux supposer que le président donnera des explications exhaustives sur sa vision de la situation avec le grain ukrainien”, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, aux journalistes.

“Le président dira à nos amis africains la situation réelle”, a déclaré Peskov. “Il expliquera encore une fois ce qui se passe là-bas, qui a miné les ports, ce qu’il faut pour que le grain aille, que personne du côté russe ne bloque ces ports.”

Les pays africains sont durement touchés par la crise croissante, qui a fait monter en flèche les prix des céréales, des huiles de cuisson, du carburant et des engrais.

La Russie et l’Ukraine représentent près d’un tiers des approvisionnements mondiaux en blé, tandis que la Russie est également un important exportateur mondial d’engrais et que l’Ukraine est un important exportateur de maïs et d’huile de tournesol.

Moscou a imputé la situation à toutes les mines navales flottant près des ports ukrainiens et aux sanctions occidentales qui frappent ses propres exportations de céréales et d’engrais en raison de l’impact sur le transport maritime, les banques et les assurances.

La Russie s’est déclarée prête à autoriser les navires transportant de la nourriture à quitter l’Ukraine en échange de la levée de certaines sanctions, une proposition que l’Ukraine a qualifiée de “chantage”.

Dans ses commentaires d’ouverture lors de la réunion de vendredi, Poutine n’a fait aucune référence à la crise alimentaire mais a parlé en termes généraux de la volonté de Moscou de développer des liens avec l’Afrique, affirmant que le chiffre d’affaires commercial avait augmenté de plus de 34% au cours des premiers mois de cette année.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/3/kremlin-denies-blame-for-mounting-food-crisis-as-putin-meets-african-union-leaders

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire