Le Pentagone ne contrôle pas les combattants par procuration pour viol et torture – NYT – RT World News

0
58

Des commandos américains auraient armé et formé des substituts sans vérifier leurs antécédents en matière de droits humains

Les forces spéciales américaines ont formé des combattants par procuration étrangers et les ont envoyés sur “tuer ou capturer” missions sans vérifier s’ils ont des antécédents de viols, de tortures, d’exécutions extrajudiciaires et d’autres violations des droits de l’homme, a rapporté dimanche le New York Times, citant des documents du Pentagone récemment divulgués.

Ces substituts sont payés, équipés et déployés sans aucune vérification requise pour vérifier qu’ils ont un dossier vierge en matière de droits de l’homme, selon des documents obtenus par le NYT. Le “lacune dans les règles” s’applique aux forces par procuration engagées pour mener à bien des missions de contre-terrorisme, ainsi qu’aux forces alliées qui sont formées dans le cadre d’un programme de guerre irrégulière conçu pour aider les pays qui risquent d’être envahis par de plus grands voisins.

Une de ces missions clandestines en Ukraine aurait pris fin juste avant que la Russie ne lance une opération militaire contre les forces de Kiev en février 2022, mais certains responsables veulent la relancer, selon un rapport du Washington Post plus tôt cette année.


Le Pentagone cherche à reprendre les programmes top-secrets en Ukraine – WaPo

Pour contourner le respect d’une loi interdisant l’assistance à la sécurité aux forces ayant des antécédents de violations des droits de l’homme, le Pentagone a interprété ses programmes par procuration comme n’aidant pas ses alliés étrangers, a déclaré le Times. Au contraire, les forces mandataires sont équipées pour poursuivre les objectifs américains, et non pour renforcer les capacités de défense de leur propre pays. La tactique juridique est “une lecture malhonnête du texte brut et de l’intention du Congrès”, l’ancienne avocate du Pentagone Sarah Harrison a déclaré au journal.

Les forces spéciales américaines se sont de plus en plus appuyées sur des combattants par procuration dans des pays comme le Niger et la Somalie ces dernières années. En s’éloignant des déploiements directs de troupes terrestres américaines, comme celles envoyées en Irak et en Afghanistan, Washington cherche à éviter les pertes américaines et à éviter d’être considéré comme un occupant, selon le rapport. Cependant, la stratégie comporte également des risques, en particulier sans un contrôle approprié.

“Nous devons nous assurer que nous n’entraînons pas des unités abusives pour devenir encore plus meurtrières et alimenter le conflit et la violence que nous visons à résoudre”, a déclaré la représentante américaine Sara Jacobs, une démocrate californienne. “Et cela commence par une vérification universelle des droits de l’homme.”


La Russie lance un avertissement aux États-Unis concernant les opérations spéciales en Ukraine

Le soi-disant programme de la section 127e du Pentagone permet aux forces spéciales américaines de dépenser jusqu’à 100 millions de dollars par an en procurations antiterroristes. Le programme de la section 1202 pour la guerre irrégulière dispose d’un budget annuel de 15 millions de dollars.

Ce dernier programme implique « perturber les États-nations rivaux » sans conflit armé, a déclaré le Times. Il s’agit d’actes de sabotage et de piratage, ainsi que “propagande ou efforts clandestins pour façonner le moral.”

Un responsable du Pentagone a déclaré au Times que les forces par procuration sont filtrées pour s’assurer qu’elles ne constituent pas une menace pour espionner les États-Unis ou attaquer les troupes américaines. Bien que cette vérification ne vérifie pas spécifiquement les violations des droits – telles que le viol, la torture ou “extrajudiciaire” meurtres – le responsable a déclaré qu’il suffisait de “Éliminer les mauvais acteurs.”

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire