Le Premier ministre britannique dit aux Russes d’utiliser le VPN — RT World News

0
208

Le dirigeant britannique s’est adressé directement aux citoyens russes pour la deuxième fois depuis le début du conflit avec l’Ukraine

Le peuple russe « mériter la vérité » sur l’Ukraine et devrait utiliser des réseaux privés virtuels pour “accéder à des informations indépendantes de n’importe où dans le monde”, a déclaré le Premier ministre britannique dans un discours mardi.

Le discours enregistré a été partiellement prononcé par Boris Johnson en russe. Il a appelé le peuple russe à faire confiance aux accusations de Kiev contre la Russie et à en être aussi horrifié que “le monde.”

“Votre président est accusé d’avoir commis des crimes de guerre”, l’une des pièces livrées en russe dit. “Mais je ne peux pas croire qu’il agit en votre nom.”

Johnson faisait référence à des images de villes ukrainiennes, dont Bucha, que Kiev prétend être la preuve d’atrocités perpétrées par les troupes russes. Moscou a nié les allégations et a déclaré que le gouvernement ukrainien manipulait l’opinion publique avec des scènes de brutalité mises en scène, qu’il attribuait à tort aux soldats russes.

Le Premier ministre britannique n’a exprimé aucun doute sur la culpabilité des troupes russes et a déclaré que les crimes étaient “une tache sur l’honneur de la Russie elle-même.” Il a appelé le peuple russe à partager les allégations concernant les crimes de guerre en Ukraine, affirmant que “L’histoire se souviendra de qui a détourné le regard.”

Ce n’est pas la première fois que Johnson s’adresse directement au peuple russe depuis le début des hostilités en Ukraine fin février. Johnson s’est adressé aux Russes dans leur propre langue en disant que “Je ne crois pas que cette guerre soit en votre nom.” Le discours aurait été relayé sur les réseaux sociaux russes par la Government Information Cell, un gouvernement britannique “anti-propagande” unité.




La Russie a appelé à une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU après que Kiev eut exprimé ses allégations de crimes de guerre à Bucha. La Grande-Bretagne, l’actuel président de la plus haute instance de sécurité internationale, a refusé de le faire lundi et l’a programmé pour mardi à la place.

Au cours de la réunion, les parties ont échangé des accusations, tandis que des pays neutres comme la Chine ont déclaré qu’une enquête approfondie devrait être menée avant que le blâme ne puisse être attribué.

Moscou a attaqué son voisin fin février, suite à l’échec de l’Ukraine à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk signés en 2014, et à la reconnaissance éventuelle par la Russie des républiques du Donbass à Donetsk et Lougansk. Les protocoles négociés par l’Allemagne et la France avaient été conçus pour régulariser le statut de ces régions au sein de l’État ukrainien.

La Russie a maintenant exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire