Le Premier ministre irakien Mustafa al-Kadhimi en Iran après la visite de MBS | Actualité politique

0
133

Le dirigeant irakien tente de faciliter le rétablissement des liens entre l’Iran et l’Arabie saoudite.

Téhéran, Iran – Le Premier ministre irakien Mustafa al-Kadhimi est arrivé dimanche à Téhéran à la tête d’une délégation de haut niveau pour s’entretenir avec des responsables iraniens à la suite d’une visite en Arabie saoudite.

Les médias d’État iraniens ont montré al-Kadhimi, qui était également accompagné de son ministre des Affaires étrangères Fuad Hussein et d’autres, recevant un accueil officiel du président Ebrahim Raisi au palais de Saadabad dans la capitale.

Cette visite intervient après que le dirigeant irakien a été personnellement reçu par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane lors d’un court voyage à Djeddah samedi soir.

Le bureau d’Al-Kadhimi a déclaré que lui et le prince héritier avaient discuté “des efforts pour pousser vers un dialogue calme et constructif” et des questions “qui contribueraient à soutenir et à renforcer la sécurité et la stabilité régionales” en plus des relations bilatérales.

La visite du Premier ministre irakien s’inscrit dans le cadre de ses efforts antérieurs pour faciliter la conversation entre les ennemis régionaux Téhéran et Riyad, qui soutiennent les parties opposées dans la guerre au Yémen de plus de sept ans.

Lors d’une conférence de presse à l’issue de leurs entretiens, Raisi et al-Kadhimi n’ont pas spécifiquement mentionné l’Arabie saoudite, mais ont évoqué l’amélioration des relations dans la région.

« La normalisation des relations avec le régime sioniste et la présence d’étrangers ne seront pas bonnes pour la région et ne résoudront aucun problème », a déclaré Raisi en référence à Israël, debout à côté d’al-Kadhimi.

https://www.youtube.com/watch?v=dNLlxk-loe

Les deux responsables ont déclaré qu’ils étaient d’accord sur le fait que la poursuite de la guerre au Yémen n’est pas la voie à suivre, et que seul le dialogue peut résoudre les combats, qui ont provoqué une crise humanitaire.

Dans cette veine, ils ont renouvelé leur soutien à la trêve négociée par l’ONU au Yémen.

Les deux dirigeants ont également salué les relations bilatérales de leurs deux pays et déclaré que certaines des discussions entre leurs délégations visaient à les améliorer. Les discussions ont porté sur la suppression des obstacles aux transactions financières, la facilitation des pèlerinages religieux et les travaux sur un chemin de fer qui relie Shalamcheh en Iran et Bassorah en Irak, ont-ils déclaré.

Les négociations directes entre l’Iran et l’Arabie saoudite, organisées par Bagdad, ont débuté en avril 2021.

Ils ont jusqu’à présent tenu cinq séries de pourparlers mais n’ont pas encore trouvé d’accord sur la manière de rétablir les relations diplomatiques formelles qui ont été coupées en 2016. À l’époque, les manifestants ont pris d’assaut les missions diplomatiques saoudiennes en Iran après l’Arabie saoudite, qui est principalement sunnite, a exécuté un célèbre chef religieux chiite.

À la suite du cinquième cycle de pourparlers, qui s’est tenu en avril, un média proche du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, qui a pris part aux négociations, a déclaré qu’il y avait une chance que les deux pays puissent bientôt organiser une réunion de leurs ministres des Affaires étrangères.

Jusqu’à présent, le seul résultat exploitable des pourparlers semble avoir été la réouverture du bureau de représentation de l’Iran auprès de l’Organisation de coopération islamique basée à Djeddah.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/6/26/iraqi-pm-al-kadhimi-in-tehran-after-mbs-visit

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire