Le premier pays de l’UE s’apprête à légaliser le cannabis à usage personnel — RT World News

0
109

Malte a approuvé la consommation de cannabis à des fins récréatives, ainsi que la culture et la possession limitées de la drogue pour un usage personnel, battant le Luxembourg en devenant le premier pays de l’UE à assouplir considérablement la législation sur la substance.

Une nouvelle législation dépénalisant davantage l’usage et la culture du cannabis a été approuvée mardi par le parlement maltais. Le projet de loi a été adopté par 36 voix contre 27 et doit maintenant être promulgué par le président du pays.

L’approbation de la législation a été saluée par le ministre de l’Égalité Owen Bonnici, qui a été le fer de lance du projet de loi. Bonnici a déclaré que cela marquait l’adoption d’un nouveau « approche de réduction des risques » à la substance, se donnant ainsi qu’aux autres partisans du changement une tape dans le dos sur Twitter.

« Le projet de loi sur la réforme du cannabis vient d’être approuvé en troisième lecture. Nous sommes les acteurs du changement », a écrit le ministre.

En vertu des nouvelles règles, les adultes pourront légalement transporter jusqu’à 7 g de cannabis sans craindre d’être arrêtés ou de se voir confisquer la substance. Ceux pris avec une plus grosse cachette sur eux, entre 7g et 28g, devront comparaître devant un tribunal administratif plutôt que devant un tribunal pénal.

Lire la suite




La culture à domicile de jusqu’à quatre plants de cannabis par foyer sera désormais également légale. Les plantes, cependant, ne doivent pas être visibles publiquement. De plus, les gens pourront conserver jusqu’à 50g de produit séché chez eux sans craindre de subir des conséquences.

Cependant, fumer du cannabis en public reste interdit, les contrevenants encourent une amende pouvant aller jusqu’à 235 € (266 $), la peine pouvant aller jusqu’à 500 € si la substance a été fumée avant des mineurs. Le commerce du cannabis reste également fortement restreint, les fumeurs de pot qui ne veulent pas ou ne peuvent pas cultiver leur propre cannabis doivent rejoindre de nouveaux « associations cannabiques » pour accéder au médicament. Ces associations, qui ne peuvent être constituées que sous forme d’asbl par des particuliers, pourront répartir le produit entre leurs membres, à hauteur de 7g maximum par jour et 50g par mois.

La législation a fait l’objet de vives critiques de la part de l’opposition de centre-droit, de certains médecins, d’ONG et de l’Église catholique, les opposants mettant en garde contre diverses conséquences possibles qui en découlent. Les craintes de transformer Malte en repaire de drogue ont cependant été rejetées par les promoteurs de la loi, qui ne pensent pas qu’il pourrait y avoir un risque que cela conduise à un abus généralisé de cannabis.

« Le gouvernement n’exhorte en aucun cas les adultes à recourir à la consommation de cannabis ou à promouvoir une culture du cannabis. Le gouvernement exhorte toujours les gens à faire des choix plus sains », Bonnici a écrit dans un article récent pour le journal Sunday Times of Malta.

L’adoption de la législation fait de Malte le premier pays de l’UE à assouplir de manière aussi drastique ses restrictions liées au cannabis. Un plan similaire a été dévoilé par le Luxembourg en octobre, bien que le projet de loi concerné attend toujours l’approbation du parlement.



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire