Le président serbe proclame la victoire électorale — RT World News

0
67

Le président serbe Aleksandar Vucic s’est déclaré vainqueur de l’élection présidentielle de dimanche, alors que les sondages se terminent et qu’une projection précoce le place suffisamment loin devant pour éviter un second tour. L’analyse du Centre pour les élections libres et la démocratie donne à Vucic 59% des voix, une confortable marge de victoire.

S’exprimant depuis le siège de son parti, le chef sortant a déclaré “La Serbie restera sur la voie européenne et réformiste, mais aussi amie avec la Russie et la Chine.” Le pays est actuellement sur le point d’adhérer à l’UE, mais a refusé de couper toute relation avec Moscou au milieu du conflit en Ukraine, contrairement à beaucoup de ses voisins membres de l’OTAN.

Alors que le parti progressiste de Vucic semble n’avoir pas atteint les 50 % au parlement dont il aurait besoin pour obtenir une majorité claire, alors qu’il devrait plutôt remporter quelque 43 % des sièges, il est susceptible de former une alliance avec les socialistes, avec lesquels il a travaillé en le passé. L’alliance d’opposition Unis pour la victoire de la Serbie semble bien en retard avec seulement 13 % des voix.

Quelque 50,82% des électeurs inscrits s’étaient rendus aux urnes à la fermeture des bureaux de vote à 20 heures, heure locale. Aucune irrégularité de vote grave n’a été signalée par la Commission électorale d’État, et les résultats officiels devraient être révélés lundi.




Comme dans la Hongrie voisine, qui a également tenu des élections législatives dimanche, l’opposition serbe a tenté de dépeindre le président sortant comme une marionnette russe, alors même que la plupart des Serbes soutiennent la neutralité pour leur pays – en particulier compte tenu du ressentiment profond envers l’OTAN résultant de la campagne de bombardement de l’alliance en 1999. .

Alors que Vucic s’est joint à la plupart des pays européens pour condamner l’attaque russe contre l’Ukraine aux Nations unies, il ne les a pas suivis dans l’accumulation de sanctions totales, notant que Belgrade dépend de Moscou pour une grande partie de son énergie et d’autres ressources, et pour imposer des sanctions draconiennes pourrait se retourner contre vous de manière significative.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire