Le référendum national sur la modification de la Constitution du Kazakhstan aura lieu le 5 juin

0
43

Président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev a annoncé le 5 mai un référendum à l’échelle de l’État le 5 juin sur l’adoption d’amendements à la Constitution.

Dans son discours télévisé à la nation sur la réforme constitutionnelle, Tokayev a déclaré que les amendements à la Constitution sont cruciaux pour le Kazakhstan. « La réforme constitutionnelle marquera une nouvelle étape dans le développement de notre pays », a-t-il déclaré. « Les changements affecteront un tiers de ses articles. Par conséquent, j’ai proposé de soumettre cette question à un référendum républicain, car de tels changements à grande échelle devraient être effectués sur la base de la volonté du peuple », a déclaré Tokaïev.

Il a appelé tout le monde à prendre une part active au référendum “pour l’avenir de notre pays, pour le bien des générations futures”, ajoutant qu'”ensemble, nous construirons un nouveau Kazakhstan, un Kazakhstan juste!”

Selon Tokaïev, le référendum sur les projets d’amendements constitutionnels démontrera le ferme engagement du pays envers les principes démocratiques, ajoutant qu’il « permettra à chaque citoyen de participer directement à l’événement historique qui déterminera l’avenir du Kazakhstan ».

Selon Tokayev, la réforme constitutionnelle vise une transformation complète de l’ensemble du modèle d’État, qui comprend la transition finale d’une forme de gouvernement « super-présidentielle » à une république présidentielle dotée d’un parlement influent et d’un gouvernement responsable, ce qui implique de limiter les pouvoirs du président.

En outre, la réforme constitutionnelle, a déclaré Tokayev, renforcera considérablement la branche représentative du pouvoir, renforcera le système de freins et contrepoids et augmentera l’indépendance des maslikhats (organes représentatifs locaux).

En outre, l’introduction d’un modèle mixte majoritaire-proportionnel pour l’élection des députés aux Mazhilis et aux maslikhats régionaux permettra de couvrir plus complètement l’ensemble des points de vue et opinions des électeurs.

Une partie des amendements renforcera également la protection des droits de l’homme, en créant la Cour constitutionnelle, en consolidant le statut du Commissaire aux droits de l’homme au niveau constitutionnel et en interdisant totalement la peine de mort, a déclaré le président kazakh.

La source: www.neweurope.eu

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire