Le Soudan lève l’état d’urgence imposé depuis le coup d’État de l’an dernier | Nouvelles

0
83

Le chef militaire soudanais, le général Abdel Fattah al-Burhan, publie un décret levant l’état d’urgence, a déclaré le conseil souverain au pouvoir.

Le chef militaire soudanais, le général Abdel Fattah al-Burhan, a levé l’état d’urgence imposé à la suite du coup d’État du 25 octobre dernier, selon le conseil souverain au pouvoir.

Burhan “a publié un décret levant l’état d’urgence dans tout le pays”, a déclaré dimanche le conseil dans un communiqué.

Le Conseil souverain de transition a déclaré dans un communiqué que la décision avait été prise de créer une atmosphère propice à “un dialogue fructueux et significatif qui assure la stabilité pendant la période de transition”.

La décision de dimanche est intervenue après une réunion avec de hauts responsables militaires recommandant la levée de l’état d’urgence et la libération des personnes emprisonnées en vertu d’une loi d’urgence.

Il est également intervenu après les derniers appels du représentant spécial de l’ONU, Volker Perthes, pour la levée de l’état d’urgence, à la suite du meurtre de deux manifestants lors de manifestations anti-coup d’État samedi.

Le Soudan a été secoué par des manifestations de masse depuis le coup d’État, qui ont été accueillies par une violente répression qui a fait près de 100 morts et des centaines de blessés, selon des médecins pro-démocratie.

Des centaines de militants ont également été arrêtés dans le cadre de la répression en vertu des lois d’urgence.

Condamnation internationale

Burhan avait déclaré l’état d’urgence après avoir dissous le cabinet de transition, déclenchant les protestations des manifestants pro-démocratie qui ont joué un rôle déterminant dans la destitution en 2019 de l’ancien président Omar el-Béchir.

Dimanche, des responsables militaires ont également recommandé d’autoriser l’unité de télévision en direct du réseau Al Jazeera basé au Qatar à reprendre ses opérations au Soudan, après que les autorités l’aient interdite en janvier.

Le Soudan est sous le choc de l’aggravation des troubles depuis que Burhan a dirigé le coup d’État du 25 octobre, bouleversant une transition fragile après le retrait de Bashir.

La prise de contrôle militaire a déclenché une condamnation internationale généralisée et des mesures punitives, y compris des réductions cruciales de l’aide par les gouvernements occidentaux en attendant la reprise de la transition vers un régime civil.

Le Soudan, l’un des pays les plus pauvres du monde, est également aux prises avec une économie en chute libre due à des décennies d’isolement international et de mauvaise gestion sous Bashir.

Les Nations Unies, ainsi que l’Union africaine et le bloc régional IGAD, ont fait pression pour faciliter les pourparlers dirigés par les Soudanais pour résoudre la crise.

Burhan s’est engagé à libérer les prisonniers politiques afin de préparer le terrain pour des pourparlers entre les factions soudanaises.

Le mois dernier, les autorités soudanaises ont libéré plusieurs dirigeants civils opposés au coup d’État arrêtés lors de la répression.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/5/29/sudan-lifts-state-of-emergency-imposed-since-last-years-coup

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire