L’empire américain modifie ses stratégies au Moyen-Orient

0
218

Interviewé par
Joël Beinin

Le 24 mai, le Comité américain pour mettre fin à la répression politique en Égypte a organisé une table ronde sur « L’empire américain et l’autocratie au Moyen-Orient », coparrainée par Internationalism from Below, Democracy for the Arab World (DAWN), le Middle East Research and Information Project (MERIP), la Freedom Initiative et le Comité international des socialistes démocrates d’Amérique. Il s’agit d’une transcription révisée des présentations au panel. Les conférenciers étaient :

Jamie Allinson: maître de conférences en politique et relations internationales à l’Université d’Édimbourg et auteur de L’ère de la contre-révolution : États et révolutions au Moyen-Orient (Cambridge University Press, 2022).

Asli Bali: Professeur de droit à la UCLA School of Law, directeur de la faculté fondatrice du Promise Institute for Human Rights et ancien directeur du UCLA Center for Near Eastern Studies. Elle est coéditrice de deux volumes sur la conception institutionnelle et le droit constitutionnel comparé de Cambridge University Press.

Allison McManus: Directrice de recherche de la Freedom Initiative, où elle dirige une équipe de chercheurs chargés de documenter les abus liés aux prisons et de défendre les détenus au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Elle est membre du comité directeur du Comité américain pour mettre fin à la répression politique en Égypte.

Le panel a été introduit et animé par Joël Beinin, Donald J. McLachlan professeur d’histoire, émérite, à l’Université de Stanford. Il est un ancien président de la Middle East Studies Association of North America et membre du comité directeur du Comité américain pour mettre fin à la répression politique en Égypte.




La source: jacobin.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire