Les agents de santé positifs pour Covid peuvent rester en poste, selon les règles de la province canadienne – RT World News

0
42

Les employés de la santé infectés peuvent continuer à travailler malgré des pénuries de personnel «critiques»

Certains travailleurs « essentiels » qui contractent le Covid-19 au Québec, au Canada, seront autorisés à rester au travail, a déclaré le ministre de la Santé de la province, citant un besoin « urgent » d’infirmières et de personnel de santé au milieu d’une augmentation des cas.

Le plus haut responsable de la santé du Québec, Christian Dubé, a déclaré mardi aux journalistes que la main du gouvernement avait été forcée dans la décision de permettre à certains employés infectés de continuer à travailler sous certaines conditions, « selon une liste de priorités et de gestion des risques ».

« Si nous avions le choix, nous ne le ferions pas, mais notre situation est urgente et critique à court terme », dit Dubé. « C’est la meilleure alternative à la non-prise en charge. »

“La réalité est que nous avons de plus en plus de malades et de moins en moins de personnel infirmier. C’est ce que nous devons faire si nous voulons que notre société continue de fonctionner en toute sécurité”, a-t-il ajouté. il ajouta.

Le directeur de la santé publique Horacio Arruda a également expliqué que le ministère de la Santé avait créé un « ordre de priorité » pour aider les employeurs à déterminer quels travailleurs garder au travail et lesquels renvoyer chez eux. Un membre du personnel de santé sans symptômes, ou une personne dont la famille a été testée positive mais qui n’a pas reçu son propre résultat, pourrait être stationné dans une zone avec des patients positifs pour Covid, a déclaré Arruda, citant un exemple.

« Si quelqu’un n’est pas en forme, nous ne l’enverrons pas travailler » il ajouta.

Deuxième province la plus peuplée du Canada, le Québec a connu une nouvelle vague d’infections avec la montée de la souche Omicron, la dernière « variante préoccupante » désignée par l’Organisation mondiale de la santé. La région a établi de nouveaux records ces derniers jours, comptant près de 13 000 nouveaux cas rien que lundi – le décompte le plus élevé sur une seule journée pour toutes les provinces du Canada, selon Reuters.

LIRE LA SUITE:
La pénurie de main-d’œuvre oblige les entreprises canadiennes à repenser le mandat de Covid

Le pic de cas a mis à rude épreuve les établissements de santé locaux, a déclaré Dube, ajoutant que « La contagion d’Omicron est tellement exponentielle, qu’il faut retirer énormément de personnel – et cela pose un risque pour la capacité du réseau à traiter les Québécois.

En plus des directives plus permissives pour “essentiel” employés, le ministre de la Santé a également annoncé que Québec offrira une troisième dose de vaccin contre le coronavirus à toute personne âgée de 18 ans et plus à compter du 4 janvier.

Alors que les autorités provinciales pesaient auparavant un mandat sur les vaccins pour les agents de santé, conformément à des politiques similaires mises en place à travers le Canada, elles ont décidé de ne pas le faire en raison d’un manque de personnel. L’Ontario a été la seule province à suivre cette décision, soulignant également des pénuries de main-d’œuvre.

Le Québec a pris d’autres mesures plus dramatiques visant à endiguer la propagation d’Omicron ces derniers jours, ordonnant même la fermeture des gymnases, des casinos et des bars la semaine dernière, tout en limitant la taille des rassemblements à seulement six personnes.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici