Les autocraties plus dignes de confiance que les démocraties – étude — RT World News

0
123

Dans une étude publiée cette semaine, l’Edelman Trust Barometer, un groupe de communication qui a interrogé des milliers de personnes sur deux décennies, a déclaré que son enquête la plus récente montrait un manque de confiance inquiétant dans les gouvernements démocratiquement élus.

Le groupe, qui a interrogé plus de 36 000 répondants dans 28 pays entre le 1er et le 24 novembre, a constaté que les institutions allemandes étaient les plus grands perdants, leur cote de confiance ayant baissé de sept points par rapport à l’année précédente à 46.

L’Australie à 53 ans (-6), les Pays-Bas à 57 ans (-6), la Corée du Sud à 42 ans (-5) et les États-Unis à 43 ans (-5) sont également considérés comme ayant le plus perdu la confiance du public.

À l’opposé, les États plus autocratiques ont vu augmenter la confiance du public. La Chine a obtenu une note de 83, en hausse de 11 points, les Émirats arabes unis à 76, en hausse de neuf points, et la Thaïlande à 66, en hausse de cinq points.




“Nous avons vraiment un effondrement de la confiance dans les démocraties”, a déclaré Richard Edelman, qui dirige le groupe. “Tout revient à : ‘Avez-vous un sentiment de confiance économique ?’ » a-t-il ajouté, notant qu’il y a toujours des niveaux élevés d’inquiétude concernant les pertes d’emplois.

Edelman a soutenu que des niveaux de confiance plus élevés du public en Chine étaient liés à un plus grand sentiment de prévisibilité de la politique chinoise, avec une référence notable à la pandémie.

“Je pense qu’il y a une cohérence entre ce qui est fait et ce qui est dit… Ils ont eu un meilleur Covid que les USA par exemple”, il a dit à Reuters.

Cela s’est également reflété dans les perspectives économiques, les deux tiers des Chinois étant convaincus que leur famille s’en porterait mieux dans cinq ans, malgré le ralentissement de l’économie et la crise du logement.

En comparaison, seuls 15 % des Japonais étaient optimistes quant à leur avenir économique. Dans la plupart des autres démocraties, environ 20 à 40 % ont répondu positivement à la même question.

L’étude a également mis en évidence que les entreprises ont maintenu de forts niveaux de confiance mondiale, en partie en raison de leur rôle dans le développement de vaccins et de la réponse au besoin de procédures de travail révisées pendant la pandémie.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire