Les députés canadiens se rangent du côté de Trudeau — RT World News

0
276

Lors d’un vote par division, la Chambre des communes a donné son feu vert à une répression continue contre les manifestants anti-vaccin-mandat

La Chambre des communes du Canada a autorisé une mesure d’urgence pour réprimer ceux qui protestent contre les mandats de vaccination. La mesure a été initialement invoquée par le gouvernement fédéral du premier ministre Justin Trudeau alors que des manifestations de masse paralysaient la capitale du pays.

Les législateurs ont voté en faveur de la loi sur les urgences par 185 voix contre 151 lundi soir, dans une motion présentée par le gouvernement visant à s’octroyer des pouvoirs accrus pour faire face aux manifestations.

Les membres du Nouveau Parti démocratique se sont joints aux libéraux de Trudeau pour faire adopter la mesure, tandis que les conservateurs et le Bloc québécois ont voté dans l’opposition.




La loi – qui n’avait jamais été utilisée avant ce mois-ci – est conçue pour accorder au gouvernement des pouvoirs supplémentaires en cas d’urgence, mais doit être ratifiée par un vote du Parlement après que les fonctionnaires fédéraux l’ont invoquée pour la première fois. Si les sénateurs canadiens votent de la même manière, la mesure restera en vigueur jusqu’à la mi-mars au plus tard.

Le premier ministre Justin Trudeau a invoqué la loi pour la première fois au début du mois après des semaines de manifestations contre le mandat de Covid à Ottawa, et plus tôt lundi, il a déclaré que ses pouvoirs restaient en vigueur, même après avoir déclaré que “blocages” créé par les manifestants avait pris fin. Il a ajouté qu’il ne voulait pas maintenir la politique en vigueur “un seul jour de plus que nécessaire”, mais a insisté sur le fait que le Canada “L’état d’urgence n’est pas terminé.”

Avec l’aide de la Gendarmerie royale du Canada, les autorités d’Ottawa se sont livrées à une répression brutale contre les manifestants au cours du week-end, utilisant des matraques et des projectiles ainsi que des chevaux directement dans la foule. Plus de 200 manifestants ont été arrêtés et au moins 76 véhicules saisis. Le maire d’Ottawa a déclaré que ces véhicules pourraient être vendus en vertu de la Loi sur les mesures d’urgence, tandis que des dizaines de comptes bancaires appartenant à des manifestants, contenant un total de plus de 3,2 millions de dollars, ont déjà été gelés en vertu de la loi, a déclaré samedi le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire