Les électeurs adoptent une interdiction quasi totale des publicités sur le tabac — RT World News

0
84

Les citoyens suisses ont approuvé une initiative visant à renforcer leurs lois antitabac réputées indulgentes en interdisant pratiquement toute publicité pour les produits. La campagne, qui s’est heurtée à l’opposition du gouvernement et du parlement, a été soutenue dimanche par près de 57% des électeurs et une majorité des 26 cantons du pays.

À l’heure actuelle, la plupart des publicités pour le tabac sont légales au niveau national, à l’exception des publicités télévisées et radiophoniques, ainsi que de celles qui s’adressent directement aux mineurs. Cependant, les réglementations varient d’une région à l’autre en ce qui concerne les espaces publics, les festivals, les lieux et les transports publics. La majorité des cantons autorisent les publicités dans la presse écrite ou sur Internet.

Selon l’initiative, seules les publicités ciblant directement les adultes peuvent être autorisées, comme celles dans les magazines, les e-mails ciblés et les contenus Web destinés aux adultes. Le gouvernement fédéral doit maintenant rédiger un projet de loi pour réviser la loi sur les produits du tabac du pays. Le ministre de la Santé, Alain Berset, a déclaré aux médias à Berne qu’il serait “impossible” pour que les changements entrent en vigueur cette année.




La victoire a marqué un “grand pas en avant” dans la lutte contre le tabac en Suisse, a déclaré Grégoire Vittoz, directeur de l’ONG Addiction Suisse, à la chaîne de télévision suisse RTS. Il a dit que les électeurs avaient envoyé un “message clair” au parlement sur leur désir de « protéger les enfants ».

Selon les chiffres officiels de la santé publique, environ une personne sur quatre en Suisse fume. Les statistiques sont légèrement élevées chez les 15-24 ans, avec près d’une personne sur trois qui fume dans ce groupe d’âge. Il y a environ 9 500 décès liés au tabac chaque année.

Les lois laxistes sur la publicité sont largement attribuées au lobbying intense des plus grandes sociétés de tabac du monde, notamment Philip Morris International (PMI), British American Tobacco et Japan Tobacco. Un porte-parole anonyme du PMI a déclaré à l’AFP que l’initiative représentait un “pente glissante en ce qui concerne la liberté individuelle.”

LIRE LA SUITE:
Les Suisses votent sur les droits fondamentaux des singes

Ces préoccupations ont été reprises par les législateurs qui se sont opposés à l’initiative, arguant qu’elle allait trop loin. Critiquer le « dictature du politiquement correct » pour vouloir réglementer “tout,” Philippe Bauer, un politicien du Parti libéral de droite, a déclaré à RTS que la victoire conduirait à des mesures similaires contre l’alcool et la viande.

Les détracteurs de l’initiative avaient proposé une solution moins “radical” alternative qui, selon eux, aurait trouvé un équilibre entre la protection des enfants et la prise en compte des préoccupations économiques. Cependant, Berset a admis que le “la contre-proposition n’a pas été considérée comme suffisante.”

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire