Les États-Unis et les Pays-Bas appellent à l’action contre le superpétrolier yéménite en décomposition | Actualités Environnement

0
86

Les deux pays mettent en garde contre les effets économiques, environnementaux et humanitaires potentiels en cas de déversement ou d’explosion du FSO Safer.

Les États-Unis et les Pays-Bas ont appelé à une action internationale pour faire face aux “menaces imminentes” d’un superpétrolier décrépit détenant plus d’un million de barils de pétrole au large des côtes du Yémen.

Les deux pays ont publié vendredi une déclaration conjointe mettant en garde contre les effets économiques, environnementaux et humanitaires potentiels d’une marée noire du FSO Safer, qu’ils ont décrite comme “en décomposition et instable”.

“Il pourrait fuir, se répandre ou exploser à tout moment, perturbant gravement les routes maritimes dans la région du Golfe et d’autres industries dans la région de la mer Rouge, déclenchant une catastrophe environnementale et aggravant la crise humanitaire au Yémen”, indique le communiqué.

Le superpétrolier a été qualifié de “bombe à retardement” par les experts et les défenseurs de l’environnement.

Le mois dernier, les Nations Unies ont dévoilé un plan pour décharger le pétrole du superpétrolier vers un navire temporaire sur quatre mois.

“Le FSO Safer et le navire temporaire resteraient en place jusqu’à ce que tout le pétrole soit transféré vers le navire de remplacement permanent”, indique le plan. “Le FSO Safer serait alors remorqué jusqu’à un chantier et vendu pour être récupéré.”

L’ONU a déclaré que le plan avait le soutien du gouvernement yéménite internationalement reconnu à Aden, et qu’un “protocole d’accord a été signé” avec les rebelles houthis, qui contrôlent la zone où se trouve le FSO Safer.

Vendredi, les États-Unis et les Pays-Bas ont mis en garde contre le report du plan.

“D’ici octobre, les vents violents et les courants volatils rendront l’opération de l’ONU plus dangereuse et augmenteront le risque que le navire se désagrège. En cas de déversement, le nettoyage à lui seul devrait coûter 20 milliards de dollars », indique leur déclaration conjointe.

Le financement global semble également être un problème. Le programme coûterait 144 millions de dollars, dont 80 millions de dollars pour l’opération d’urgence initiale.

Les Pays-Bas et les États-Unis ont appelé les gouvernements et le secteur privé à contribuer au financement de l’effort.

“Nous exhortons les donateurs publics et privés à envisager des contributions généreuses pour aider à prévenir une fuite, un déversement ou une explosion, dont les effets détruiraient les moyens de subsistance, le tourisme et le commerce dans l’une des voies de navigation vitales du monde”, ont-ils déclaré.

Ils ont ajouté qu’un événement de promesses de dons le mois dernier a permis de recueillir près de la moitié du montant nécessaire à l’opération d’urgence, mais “il faut plus de toute urgence pour aller de l’avant”.

En plus de la menace environnementale et du danger pour les routes maritimes internationales, un déversement du superpétrolier – situé à l’ouest de Ras Issa sur la mer Rouge – pourrait fermer les ports voisins de Hodeidah et Saleef, perturbant le flux de biens vitaux vers le Yémen dépendant de l’assistance. , ont averti des responsables de l’ONU.

L’appel à l’action des États-Unis et des Pays-Bas intervient au milieu des efforts de l’ONU pour renouveler une trêve fragile qui avait mis un terme aux combats au Yémen depuis début avril. Le cessez-le-feu temporaire doit expirer début juin.

“Nous avons cherché à consolider et à renforcer la trêve non seulement parce qu’elle apporte une stabilité et une sécurité supplémentaires au peuple yéménite, mais aussi parce qu’elle a des effets très concrets”, a déclaré en début de semaine le porte-parole du département d’État américain, Ned Price.

“Cela a permis à l’aide humanitaire d’atteindre des personnes dans certaines parties du Yémen qui n’ont pas pu recevoir une aide adéquate depuis bien trop longtemps.”

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/5/27/us-netherlands-call-for-action-on-decaying-yemeni-supertanker

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire