Les États-Unis exigent une autre enquête sur les crimes de guerre en Ukraine – News 24

0
94

Washington a appelé à une autre mission d’enquête de l’OSCE après que le corps ait été précédemment accusé d’espionnage pour Kiev

Les États-Unis poussent les membres de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à lancer une autre mission d’enquête visant à déterrer et finalement poursuivre les crimes de guerre russes présumés.

Washington lui-même refuse de coopérer avec la Cour pénale internationale et a voté contre son adoption en 1998. Il y a deux ans, Washington a sanctionné les membres de l’organisme impliqué dans l’enquête sur les crimes présumés contre l’humanité commis par ses militaires en Afghanistan.

Nous nous préparons à déployer une autre mission d’enquête précisément pour examiner les preuves de crimes de guerre et d’éventuels crimes contre l’humanité parce que je pense que nous arrivons à ce niveau maintenant», a déclaré l’ambassadeur américain auprès de l’OSCE, Michael Carpenter, à Defense One jeudi.

L’assistant de longue date du président Joe Biden a décrit la mission proposée comme une «petite équipe d’experts” contrairement au premier déploiement de l’OSCE en Ukraine, qui a commencé en mars 2014 et a officiellement expiré fin mars 2022. La plus grande mission de l’histoire de l’OSCE, elle a impliqué jusqu’à 814 employés internationaux et 477 employés locaux qui ont produit environ 2 400 rapports quotidiens au cours de leur déploiement.

Cependant, selon Moscou, ce qui était censé être une mission d’enquête, chargée d’enregistrer les violations des accords de Minsk dans la région du Donbass, s’est métastasé en une opération de collecte de renseignements travaillant dans l’intérêt de l’Ukraine et de ses partisans de l’OTAN. L’OSCE s’est efforcée de dissimuler les atrocités ukrainiennes et est même restée silencieuse lorsque les troupes ukrainiennes ont utilisé ses véhicules officiels, ont affirmé des responsables russes.

Les Républiques populaires de Donetsk et Lougansk ont ​​toutes deux choisi d’interdire l’accès des observateurs de l’OSCE à leurs territoires, à partir du 30 avril, dans l’attente de l’enquête sur les allégations d’espionnage contre les membres de l’organisation.

L’Ukraine et ses partisans de l’OTAN ont accusé à plusieurs reprises la Russie de crimes de guerre depuis l’invasion de février, citant spécifiquement le ciblage supposé de structures civiles comme les hôpitaux et les immeubles d’habitation. Pendant ce temps, Moscou a répliqué que les troupes ukrainiennes établissent leurs propres positions militaires au sein des structures civiles et utilisent les habitants comme boucliers humains tout en leur interdisant de quitter les zones sous le feu malgré l’ouverture de couloirs humanitaires.




La deuxième enquête de l’OSCE, lancée en mars, a été accusée d’être un blanchiment, par des sources russes, pour avoir fait écho aux accusations de Kiev concernant le ciblage présumé de civils à Marioupol. Bien qu’aucun membre de l’organisation impliquée dans l’enquête ne se soit réellement rendu en Ukraine, elle a plutôt utilisé des informations provenant de sources ouvertes de collecte de renseignements, de groupes de défense des droits de l’homme et d’ONG, malgré le potentiel évident de partialité.

La Russie a attaqué l’État voisin fin février, à la suite de l’échec de l’Ukraine à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk, signés pour la première fois en 2014, et de la reconnaissance éventuelle par Moscou des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Les protocoles négociés par l’Allemagne et la France ont été conçus pour donner aux régions séparatistes un statut spécial au sein de l’État ukrainien.

Le Kremlin a depuis exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire