Les États-Unis libèrent un prisonnier de Guantanamo — RT World News

0
50

Le ressortissant saoudien avait précédemment été jugé inéligible en raison des tortures qu’il aurait subies en détention

Un homme saoudien qui a été détenu à Guantanamo Bay pendant près de 20 ans pour avoir prétendument tenté de participer aux attentats terroristes du 11 septembre a été libéré et rapatrié en Arabie saoudite.

Le département américain de la Défense a annoncé lundi que Mohammad Mani Ahmad al-Qahtani, 46 ans, avait été libéré après avoir jugé son incarcération “n’est plus nécessaire pour se protéger contre une menace importante et continue pour la sécurité nationale des États-Unis.”

Après avoir notifié vendredi au Congrès la décision de rapatrier al-Qahtani, il a été renvoyé en Arabie saoudite pour y recevoir des soins de santé mentale.

“Les États-Unis apprécient la volonté de l’Arabie saoudite et d’autres partenaires de soutenir les efforts américains en cours vers un processus délibéré et approfondi axé sur la réduction responsable de la population de détenus et, à terme, la fermeture de l’installation de Guantanamo Bay”, a déclaré le DoD dans son communiqué.

Al-Qahtani était détenu à Guantanamo Bay depuis juin 2002 après avoir été accusé d’avoir l’intention de participer aux attentats terroristes du 11 septembre 2001 en tant que pirate de l’air. Un mois avant le 11 septembre, Al-Qahtani avait tenté d’entrer aux États-Unis depuis Dubaï, mais s’était vu refuser l’entrée car il était soupçonné d’être un migrant illégal.

Al-Qahtani aurait été torturé, notamment battu, humilié sexuellement, privé de sommeil et contraint de rester dans des positions inconfortables pendant sa détention à Guantanamo Bay. Al-Qahtani a ensuite reçu un diagnostic de schizophrénie et de trouble de stress post-traumatique, et a été torturé si intensément qu’il a été déclaré inéligible pour un procès aux États-Unis.

Selon le ministère de la Défense, il reste 38 détenus à Guantanamo Bay – dont 19 sont éligibles au transfert, tandis que sept sont éligibles à la révision.


20 ans de Gitmo, un affront à

L’avocate d’Al-Qahtani, Shayana Kadidal, a salué la libération de son client en disant : “Pendant 14 ans, je me suis assis en face de Mohammed alors qu’il parlait à des personnes inexistantes dans la pièce et établissait un contact visuel avec les murs – quelque chose qui fait constamment partie de sa vie depuis son adolescence.”

“C’est un soulagement extraordinaire que la prochaine fois que des voix dans sa tête lui disent d’avaler une bouchée de verre brisé, il sera dans un établissement psychiatrique, pas dans une prison”, a-t-il ajouté. dit Kadidal.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire