Les États-Unis mettent en garde contre les conséquences si la Russie utilise des armes nucléaires | Guerre Russie-Ukraine

0
82

Les États-Unis ont mis en garde contre les “conséquences catastrophiques” si Moscou devait utiliser des armes nucléaires en Ukraine, après que le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré que les régions organisant des référendums largement critiqués bénéficieraient d’une protection complète si elles étaient annexées.

Des votes dans quatre régions de l’est de l’Ukraine, visant à annexer un territoire que la Russie a pris par la force principalement depuis son invasion en février, ont été organisés pour un troisième jour dimanche. Le parlement russe pourrait décider d’officialiser l’annexion en quelques jours.

En incorporant les quatre régions de Louhansk, Donetsk, Kherson et Zaporijia à la Russie, Moscou pourrait présenter les tentatives de les reprendre comme des attaques contre la Russie elle-même, un avertissement à Kyiv et à ses alliés occidentaux.

Les annexions russes augmentent le risque d’une confrontation militaire directe entre la Russie et l’alliance militaire de l’OTAN, car des armes occidentales sont utilisées par les troupes ukrainiennes.

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré dimanche que les États-Unis réagiraient de manière décisive à toute utilisation russe d’armes nucléaires contre l’Ukraine, et qu’ils avaient expliqué à Moscou les “conséquences catastrophiques” auxquelles elle serait confrontée.

« Si la Russie franchit cette ligne, il y aura des conséquences catastrophiques pour la Russie. Les États-Unis réagiront de manière décisive », a déclaré Sullivan à l’émission d’information Meet the Press de NBC.

Le dernier avertissement américain fait suite à une menace nucléaire à peine voilée proférée mercredi dernier par le président russe Vladimir Poutine, qui a déclaré que son pays utiliserait toutes les armes pour défendre son territoire.

Le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a fait valoir ce point plus directement lors d’une conférence de presse samedi après s’être adressé à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Lorsqu’on lui a demandé si la Russie aurait des raisons d’utiliser des armes nucléaires pour défendre les régions annexées, il a déclaré que le territoire russe, y compris le territoire “encore inscrit” dans la constitution russe à l’avenir, “est sous la pleine protection de l’État”.

Dans son discours, Lavrov a cherché à justifier la guerre de sept mois de la Russie en Ukraine, répétant les fausses affirmations de Moscou selon lesquelles le gouvernement élu à Kyiv avait été installé de manière illégitime et rempli de néo-nazis.

Il s’est opposé à ce que la Russie appelle une “opération militaire spéciale” limitée aux États-Unis et aux pays sous son contrôle, bien que près des trois quarts des États de l’Assemblée des Nations Unies aient voté pour réprimander la Russie et lui demander de se retirer.

L’Ukraine et ses alliés ont rejeté les référendums comme une imposture destinée à justifier une escalade de la guerre et une campagne de mobilisation de Moscou après les récentes pertes sur le champ de bataille.

Des agences de presse russes ont cité des sources non identifiées selon lesquelles les deux chambres du parlement russe pourraient débattre des projets de loi visant à incorporer les nouveaux territoires dès jeudi. La société d’État RIA Novosti a déclaré que Poutine pourrait s’adresser au Parlement lors d’une session conjointe extraordinaire vendredi.

La Russie affirme que les référendums, organisés à la hâte après que l’Ukraine a repris des pans entiers du nord-est lors d’une contre-offensive ce mois-ci, permettent aux habitants de ces régions d’exprimer leur point de vue.

Le territoire contrôlé par les forces russes dans les quatre régions représente environ 15 % de l’Ukraine, soit environ la taille du Portugal. Il s’ajouterait à la Crimée, que la Russie prétend avoir déjà annexée en 2014, et qui fait presque la taille de la Belgique.

Les forces ukrainiennes contrôlent encore une partie du territoire dans chacune des quatre régions, dont environ 40 % de Donetsk et la capitale provinciale de Zaporijia. De violents combats se déroulent sur tout le front, en particulier dans le nord de Donetsk et à Kherson.

L’Ukraine affirme avoir touché un drone iranien à Mykolaïv

L’armée de l’air ukrainienne a publié dimanche des images de ce qu’elle a qualifié de “destruction” d’un drone-kamikaze iranien Shahed-136, qui, selon elle, a été envoyé par la Russie dans la ville de Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine.

Dans un communiqué, le commandement de l’armée de l’air a déclaré que son missile anti-aérien avait “détruit le drone kamikaze Shahed-136, que les forces d’occupation russes ont tenté d’utiliser pour attaquer Mykolaïv”.

Les drones Shahed-136 fournis à la Russie par l’Iran étaient déjà utilisés pour plusieurs frappes dans les régions de Kharkiv, Dnipropetrovsk, Odessa et Mykolaïv, selon des responsables.

Plus tôt vendredi, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a condamné l’Iran pour avoir fourni des drones à la Russie et a déclaré que l’ambassadeur iranien en Ukraine avait été privé d’accréditation à la suite des frappes.

Zelenskyy a également déclaré dans une interview diffusée dimanche que l’Ukraine avait reçu des États-Unis des systèmes sophistiqués de défense aérienne.

Il s’agissait de la première reconnaissance que l’Ukraine avait reçu le système national avancé de missiles sol-air (NASAMS) recherché depuis longtemps par Kyiv et approuvé pour expédition par Washington à la fin du mois dernier.

Zelenskyy a également remercié les États-Unis pour HIMARS et d’autres systèmes de lancement de roquettes multiples permettant à l’Ukraine d’avancer contre les forces d’occupation russes.

Source: https://www.aljazeera.com/news/2022/9/25/us-warns-of-consequences-if-russia-uses-nuclear-weapons

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire