Les États-Unis réagissent à la mort d’un journaliste américain en Ukraine — RT World News

0
273

Malgré les conséquences prometteuses de la Maison Blanche pour la Russie, les circonstances entourant la fusillade de Brent Renaud ne sont toujours pas claires

Le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan a déclaré dimanche à CBS News que les États-Unis consulteraient le gouvernement ukrainien pour déterminer comment le correspondant de guerre américain Brent Renaud a été tué à Irpin, près de Kiev. Des sources ukrainiennes accusent les forces russes, mais les détails de l’incident restent flous.

“Je consulterai mes collègues, nous consulterons les Ukrainiens pour déterminer comment cela s’est produit, puis pour mesurer et exécuter les conséquences appropriées en conséquence”, Sullivan a déclaré à CBS.

“Cela fait partie intégrante de ce qui a été l’agression éhontée de la part des Russes où ils ont ciblé des civils… et ils ont ciblé des journalistes”, il a dit.




On ne sait toujours pas quel type de réponse les États-Unis envisagent. Le président Joe Biden insiste toujours sur le fait que les États-Unis n’engageront pas la Russie militairement en Ukraine, et Sullivan a fait écho à ce sentiment dimanche, mais a ajouté que “Si la Russie attaque, tire dessus, tire sur le territoire de l’OTAN, l’alliance de l’OTAN réagirait à cela.”

La nouvelle de la mort de Renaud a été rapportée pour la première fois par le chef de la police de la région de Kiev, Andrei Nebytov, qui a partagé des images d’un laissez-passer de presse du New York Times appartenant à Renaud et d’un cadavre ensanglanté – prétendument celui du journaliste. Nebytov a accusé les forces russes d’avoir tué le journaliste.

Le Times a publié peu de temps après une déclaration disant que Renaud n’était pas en mission en Ukraine et avait travaillé pour le journal pour la dernière fois en 2015.

Le collègue de Renaud, un photographe colombo-américain nommé par The Guardian sous le nom de Juan Arredondo, a été blessé et a déclaré à un autre journaliste à l’hôpital qu’ils avaient reçu des coups de feu après avoir passé un poste de contrôle pour filmer des réfugiés quittant Irpen. Il n’a pas précisé qui avait tiré, ni si lui-même et Renaud étaient conduits dans un véhicule militaire ou civil. Plusieurs reporters occidentaux se trouvaient à proximité au moment de la fusillade.

La Fédération Internationale des Journalistes blâmé Russie pour la mort de Renaud, affirmant qu’il “mort après avoir essuyé des tirs russes”. Le Comité pour la protection des journalistes a quant à lui demandé que les assassins de Renaud soient traduits en justice, mais a admis qu’il s’agissait “incapable de confirmer immédiatement la source des coups de feu.”

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



La source: www.rt.com

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire