Les étudiants manifestent pour l’action climatique

0
299

Des centaines d’étudiants ont manifesté à travers le pays le vendredi 17 mars pour exiger la fin des combustibles fossiles et des taxes sur les riches et les grandes entreprises afin de financer le passage aux énergies renouvelables et la décarbonisation de l’économie. Les manifestations, organisées par l’Union nationale des étudiants, ont critiqué le gouvernement travailliste pour avoir approuvé de nouveaux grands projets de charbon et de gaz alors que le monde doit réduire rapidement les émissions.

Les orateurs de la manifestation ont également condamné la répression par l’État des manifestants pour le climat et le vol continu de terres autochtones par des sociétés minières telles que Santos et Rio Tinto. Les étudiants ont été soutenus par des militants d’Extinction Rebellion, Blockade Australia et d’autres.

Trois cents personnes se sont rassemblées à Melbourne, où le socialiste autochtone Oskar Martin a critiqué la décision des travaillistes d’approuver le projet gazier de Santos Narrabri contre la volonté des habitants de Gomeroi. Le chef des Verts, Adam Bandt, a souligné l’hypocrisie du parti travailliste en prétendant agir sur le climat tout en ouvrant de nouveaux charbons et gaz, disant “vous ne pouvez pas éteindre le feu de brousse en y versant de l’essence”.

Ella Gutteridge, responsable de l’environnement à l’Université de Queensland Union, s’est adressée à une foule de 100 personnes à Brisbane. Elle a dit que le Labour place les profits des capitalistes au-dessus du bien de la planète et des gens ordinaires. Elle a été rejointe par l’activiste autochtone Sam Watson, qui a condamné le gouvernement travailliste de l’État pour avoir approuvé des projets de combustibles fossiles et pour des lois policières racistes.

Les étudiants ont également manifesté à Adélaïde, Canberra, Perth et Wollongong, appelant leurs universités à couper les liens avec les entreprises de combustibles fossiles telles que Woodside Petroleum à l’Université d’Australie occidentale.

Il est important que les étudiants aient pris cette position. À l’heure actuelle, les travaillistes tentent de verdir l’économie australienne des combustibles fossiles en faisant passer son mécanisme de sauvegarde du climat. Ce projet de loi est censé obliger les entreprises à réduire leurs émissions. Cependant, cela leur permet de réduire leurs « émissions nettes » en achetant des crédits carbone, afin de répondre aux exigences du mécanisme même si leurs émissions réelles augmentent.

L’effet global du projet de loi est de donner aux travaillistes un lustre pro-climat pendant qu’ils continuent d’approuver de nouveaux projets de combustibles fossiles.

En protestant, les étudiants ont aidé à exposer la contradiction entre la rhétorique pro-climat des travaillistes et leurs actions pro-énergies fossiles. Ils ont également montré que nous pouvons exiger mieux que ce que propose le parti travailliste. Ces rassemblements sont une étape importante dans la reconstruction du type de mouvement dont nous avons besoin pour vaincre les capitalistes des combustibles fossiles et leurs amis au parlement.

Xavier Dupé est chargé de mission à l’Union nationale des étudiants

Xavier Dupé est le responsable de l’éducation de l’Union nationale des étudiants.

Source: https://redflag.org.au/article/students-protest-climate-action

Cette publication vous a-t-elle été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des voix : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.



Laisser un commentaire